Première réalité

mardi 29 janvier 2013



 

Retour de Thaïlande, séjour furtif de 4 jours où un beau shooting m'attendait.


Voilà que je vais commencer mon premier article de backstages avec une réalité prenante, un quotidien pur et dur de mannequin qui bien souvent, nous amène au meilleur, mais parfois au moins bien.



Suite à 2 journées de visite de la ville, de déambulation dans les rues bidonvillées, les centres commerciaux asiatiques XXL, les padthaï au poulet spicy me menaçant du doigt. 
Le samedi soir voit la ville de Bangkok s'illuminer entre tous ces buildings et ces phares enivrants, des discussions échangées avec l'équipe du shooting du lendemain où pleine de confiance je comprends que j'étais la new face de la marque. Il était question d'une fille "healthy", pleine de vie, du sourire à tire larigot donnant une image pétillante pour cette campagne colorée. J'ai donc été choisie sur ces critères, ce qui me correspond bien quand on connait mon CV "dynamique" de campagnes et shootings souriants que j'ai déjà pu faire.

Soit, nous voici le dimanche : jour du shooting.

Comme bien souvent, l'équipe s'accorde sur le make up, le style, la lumière, et après quelques heures de préparatifs, on passe aux choses sérieuses.
Cependant, à 15 000 km de ma maison, ce shooting était bien différent de ce à quoi je m'attendais ! En effet, après à peine 3 essais lumière et seulement 2 essais de stylisme, j'ai été "recalée" de manière assez radicale, sèche, brève, sans aucune explications "it's not totally your fault honey" (mais je savais pertinemment qu'on me faisait penser le contraire)  : Triste réalité, mais après tout, c'est aussi pour ça que le mannequinat nous excite (le non-savoir et le changement permanent. Je vous assure qu'on prend malheureusement goût au masochisme à un moment donné !).

Une autre mannequin bookée dans la hâte sous mon nez, car manifestement les envies et la thématique du shooting avaient brusquement changés et je n'étais plus dans l'esprit des attentes souhaitées. Allez savoir, ce monde est plein de rebondissements incompréhensibles (souvenez vous que la veille, j'étais "celle qu'il leur fallait"). 
On me balance "tu es trop grosse, ça ne rend rien à l'image". Deux billets de banque laissés sur le comptoir pour que je me paye un taxi et le dernier mot échangé était "tu me feras la note du remboursement du billet d'avion en retour pour la France". Ca ne faisait même pas 48h que j'étais arrivée en Thaïlande. Je rentre à l'hôtel toute penaude, encore maquillée, ne comprenant pas ce qu'on venait de me balancer dans la figure. Un jour tu es parfaite, le lendemain tu es minable pour le client. (Depuis ce moment, je n'ai plus jamais eu de nouvelles de la créatrice en question qui était, à l'origine, une amie.)

Bon, heureusement que la ville m'attendait pour me faire passer quelques bons moments avant de repartir, et j'ai enfin pu arrêter de boire 4L d'eau pour avoir le ventre fin plat pour les photos. A moi les poulet-curry et le riz gluant qui donne de l'aérophagie. Quoique, peut être devrais-je me remettre à un enième régime pour faire plaisir à la cour? Pardonnez moi mais, j'aime trop le couscous pour combattre un tel challenge.
Parce que oui, le poids pose toujours cet inévitable problème de silhouette. Dommage que mon profil de mannequin healhy-underwear (les qualificatifs sont parfois étranges, parfois je suis aussi "curvy") n'est pas passé ce jour là, mais on retombe très vite sur ses pattes dans ce métier, voilà déjà de biens beaux projets de campagnes qui viennent de pointer le bout de leur nez et que je m'empresserai de vous raconter !

Quelques photos de Bangkok pour clôturer ce premier petit sujet, mais qui vous dessine un premier panorama de ce que peut être le métier : une perpétuelle remise en question, un changement d'avis inattendu, l'insécurité de l'instant, l'excitation du challenge, la tristesse, la déception, .. 

Je garde malgré tout mon célèbre sourire commercial puissant et ma niac pour d'autres aventures !

See you dudes.

x














6 commentaires:

  1. Hello Mary!
    Je retire ma remarque d'hier sur le précédent commentaire! ;)
    Je suis déçue pour toi... Vraiment pas cool comme milieu. Heureusement que tu arrives à avoir du recul et à ne pas prendre trop ça pour toi.
    Justement je trouve que ta silhouette change du modèle mannequin habituel: tu es mince au lieu d'être maigre, top!
    Bon courage pour la suite, et j'espère que la Thailande te laisse quand même de beaux souvenirs!

    Bises!

    RépondreSupprimer
  2. Hello Mary ! Super de t'avoir de retour avec ce blog ça fait plaisir !!!
    Comme tous les métiers le mannequinat est difficile apparemment.
    Garde la pêche et tes jolies formes.
    xx

    RépondreSupprimer
  3. Oh hey! je ne savais pas que tu avais un blog toi aussi!
    C'est chouette de pouvoir te lire.. même si là pour le coup c'est un peu sad.
    Mais keep smiling you "healthy" girl ;)
    A bientôt!
    K.

    RépondreSupprimer
  4. wouaw je n'aurais jamais cru que ça se faisait :/ ça craint mais oui le principal c'est que tu rebondisses et continue à faire de superbes photos et campagnes :)
    bises

    je trouve ça chouette que tu ai re fais un blog de "coulisses", j'adorais celui que tu faisais avec solweig donc je vais suivre ça ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ce milieu a l'air tellement terrible, je te porte une grande admiration...
    Tu as l'air si forte ! Je me demande souvent ce qui poussent les filles comme toi à se re motiver chaque jour après de telles déceptions/désillusions, je ne sais comment nommer cet épisode en Thaïlande. Je trouve ça tellement irrespectueux !
    Pourras tu nous faire un articles avec tes tips beauté ?
    Car quoique te disent certaines personnes, on aimerait bien toutes etre aussi rayonnante que toi :)
    J'espère que de beaux projets t'attendent pour la suite,
    je te souhaite beaucoup de bonheur

    Fantine

    RépondreSupprimer
  6. Too bad, justement je voulais savoir ce qu'il c'était passé là-bas, car j'avais vu tes tweets!
    Anyway, c'est bon de lire ta pêche qui te permets de rebondir !
    Au moins tu as été à Bangkok ;)

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design