La parade

mardi 5 février 2013



Je ne suis pas ce type de mannequin "podium" que la plupart des gens pense que nous sommes toutes.
Il y a différents types de mannequins (dont les "podium" font partie) et je fais plutôt partie des filles dites "commerciales". C'est à dire que j'ai le sourire facile, vous me verrez souvent dans des campagnes fraîches, souriantes, dynamiques. C'est pourquoi je travaille beaucoup pour des cosmétiques et des marques jeunes qui nécessitent une image conviviale. 


L'avantage d'être une fille commerciale c'est que je suis caméléon. Il m'est possible de travailler tous types d'expressions et de sentiments à chaque coup de flash, et croyez moi il y a 6 ans ce n'était pas une mince affaire ! Il a fallu beaucoup de travail, de test photo, d'entraînements devant le miroir pour maintenant proposer un panel intéressant de faciès et ainsi optimiser le temps pendant un shooting : chose très importante car le client n'a pas souvent le temps, le photographe non plus, et entre l'installation de la lumière, le make-up, le stylisme, la coiffure, le réglage du plateau .. La journée a vite fait de défiler, l'optimisation du temps est donc prioritaire. Je pense qu'on peut juger une mannequin de professionnelle lorsqu'elle anticipe inconsciemment les faits.

Les contrats commerciaux sont également les plus sympas (opinion personnelle). Les budgets trop mode ne me plaisent pas toujours, a part récupérer de belles images et un beau nom sur le CV, si on est pas Kate, on est personne, et cette inhumanité a rapidement le don de m'énerver.
Alors que sur un shoot pour un petit créateur, sur un tournage d'une publicité télé, ou papier, ou encore sur un shoot pour une marque qui n'a rien a voir avec le textile, l'ambiance est au rendez-vous. J'adore le buffet catering à l'arrivée, où au moins sur un shoot commercial personne ne te regardera de travers parce que tu es justement en train d'entamer ton 4ème pancake, les gens y sont ouverts et souriants (d'ailleurs ils mangent avec toi et discutent de choses très simples et non pas du pourquoi du comment le styliste a pu oser demander à changer la chaîne larges maillons de son dernier Prada clutch pour une chaîne à petits maillons : SHAME !), les clients qui ne te jugent que par ton sourire qui leur voue une bénédiction et qui s'adaptent à la fille que tu es (et non pas le contraire). 

Je suis donc plutôt contente de ne jamais avoir à faire de défilés. Déjà ma taille ne me le permets pas (1,72m rendez-vous compte que je suis un polly pocket) et mon poids non plus (oui, je suis "curvy", souvenez vous..). Après tout, s'affamer pour un contrat ne m'intéresse pas. Bien entendu, quand un job de lingerie se présente je vais éviter d'ingurgiter mon couscous dominical la veille et je vais tenter de boire beaucoup de thé vert 24H durant en m'imaginant que ça pourra gommer mes 16 jours d'excès (No....Wayyy).
Soit, j'aime la mode, j'aime produire de l'image mais si les éditos magazines (les séries mode) ne tombent pas dans mon calendrier de bookings (jobs prévus), je cherche d'autres moyens pour produire et bien souvent les photographes sont autant en manque d'images que moi et on trouve un compromis sympa pour shooter en dehors des boulots. Ainsi, je continue à perfectionner mes attitudes dans un autre cadre et une autre ambiance ! 

C'était un petit secret !


Good day mates !


© Photographe Amel Kerkeni / Pose Mag

8 commentaires:

  1. Un très bel article qui rend ton métier encore plus "humain" si je puis dire et plus attractif également :)

    RépondreSupprimer
  2. As tu un piercing au tragus ?
    J'avais cru voir ça sur une photo je trouvais ça très joli mais cela faisait peut-etre parti du stylisme ?

    RépondreSupprimer
  3. Oui en effet j'ai un piercing, ça fait plus d'un an et demi que je l'ai fait maintenant !

    RépondreSupprimer
  4. Et en dehors du mannequinat, tu étudies ? Tu arrives à en vivre ?
    Que voudrais tu faire après ? :)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, j'étudie les relations presse/publiques, et je suis également stagiaire chez Publicis !
    J'ai réussi à en vivre quand j'habitais Paris, mais il faut terminer les études, c'est primordial !

    RépondreSupprimer
  6. Ca fait du bien de voir que certains sont encore capables de traiter les filles normalement.

    Sinon, j'ai un site qui, je pense te plaira (vu que je bave comme une folle devant tes #foodporn Instagram), c'est yelp.fr.
    En gros ça répertorie toutes les bonnes adresses (nourritures, shopping, bars...) et voili voilou.
    Ca fait vieux message de pub, mais promis je suis une vraie personne, je peux même répondre à des questions pour le prouver.

    Des bisous

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design