Travailler juste pour la gloire

lundi 25 mars 2013



Aujourd'hui je vais m'appuyer sur une conversation que j'ai eu pas plus tard que ce w-e avec une copine mannequin qui m'a interpellée et je me suis immédiatement dit qu'il fallait que je vous parle de ce sujet brulant.


La plupart des gens pensent que nous nous faisons du fric en shootant pour les plus grands magazines. Que dès que notre frimousse apparaît dans Vogue (ou même sur vogue.fr) on a touché le pactole. Eh bien NON ! Les amis, sachez que l'on a même pas touché 1 rouble pour cette parution car nous avons eu "le prestige de travailler pour..". Mais vous allez me dire "mais dans ce cas, pourquoi accepter si ce n'est pas payé?". Parce-que vous allez dire non à votre tête dans Vogue, vous ? Voilà, vous l'avez la réponse. Nous sommes des objets tu-prends-ou-tu-dégages.


Faire de l'édito (les séries mode dans les magazines) c'est très bien. Ca te permet d'avoir de très belles images, de brasser du monde, d'améliorer ton book, de faire plaisir à ton agence (n'oubliez pas que c'est une relation pseudo amoureuse qu'il faut entretenir au péril de sa carrière) et de faire sensation en casting avec un book de la taille d'un annuaire. Oui les mannequins édito ont de la chance car bien souvent elles ont les proportions qu'il faut pour porter les prototypes que même moi, ma tête ne passe pas, elles ont un book d'enfer, un charisme qui va avec bien souvent et elles sont grandes. Très grandes, même en tongs.
Mais les mannequins éditos te confieront en salle d'attente qu'elles ont marre, que ça paye pas leur loyer ni les charges qu'elles doivent à leur agence. "Et toi?". Bah moi je décroche peu d'éditos car je rentre pas dans les protos même si mes cheveux sont beaux.

Un édito ne paye pas. Ou alors très peu. Environ 80€ la journée de 12H (oui) (sachez qu'on ne travaille pas TOUS les jours. 80€ tous les jours seraient les bienvenus en effet, mais ce n'est pas le cas). Sauf si, coup de chance, tu pars à l'autre bout du monde pour shooter la série, ce qui génère un forfait global et bon, tu ne perds pas trop ton temps ni ton argent dans ce cas là. 

J'en reviens à la discussion que j'ai eu avec une fille de mon agence samedi. 

"L'agence m'a bookée mercredi soir pour le vendredi pour un lookbook avec deux photographes de renoms, ils étaient hyper contents tu te doutes. 
Il n'y avait qu'un photographe sur les deux. Je voyais que le maquilleur et le coiffeur parlaient de moi tout bas pendant le shoot, c'était pas très agréable. Mais le photographe était super, intelligent, très cool, on s'est bien entendus. Je portais des vêtements vintage, de couleur pastel. Globalement c'était très positif, le photographe et la styliste ont adoré mon visage, les photos brutes étaient belles et l'équipes semblait contente. Mais les gens sont tellement hypocrites dans ce milieu, on ne sait jamais vraiment ce qu'il se passe une fois qu'on est partie du plateau ... L'agence a accepté un salaire minime et une absence de droits à cause du haut niveau des photographes, on a vraiment le sentiment d'être en bas de l'échelle (ndlr : alors que mon amie fait du mannequinat depuis autant d'années que moi). 
Mais bon, l'agence va pouvoir me vendre comme "la fille qui vient de shooter avec machin et machin" alors c'est un apport non négligeable sur le CV et pour l'agence ... Il n'y a que mes droits et la loi qui sont négligés."

Gros coup de gueule qui arrive ma foi bien trop souvent. On vend des filles au rabais pour avoir un nom de collaboration dans l'agence. Ici, ma pote a travaillé, va être placardée partout, pour "la gloire". Alors qu'elle doit à côté se nourrir et payer son loyer. En gros, elle a perdu son temps mais l'agence dira que non puisqu'elle aura des photos qui cartonnent (ça balance pas mal...)



Tout cela pour démentir l'opinion commune où beaucoup trop de monde pensent qu'on gagne beaucoup à être visibles. C'est valable pour la publicité, mais pas pour les séries mode ou beauté, à moins qu'on soit de grandes nanas et encore... J'en connais qui ne sont toujours pas payées pour de la parution papier magazine alors qu'elles ont un beau nom !

Je ne critique pas ici le fait de faire de l'édito gratuitement, je trouve ça moi même absolument GENIAL de shooter pour de beaux magazines, marquer le temps et les parutions avec de la belle image et surtout produire ! Mais je critique ici les agences et la société du monde du la mode qui encore une fois, nous prends pour des poires... 

Quelques photos d'éditos réalisées ces dernières années dans ce post et un petit morceau de Devendra pour commencer votre semaine sur une note de douceur suprême...

xxx








6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Marie laure vous etes un mannequi ou pas? Parce que vous avez dit souvenir.

      Supprimer
  2. Moi je voudrer devenir mannequin parce que j aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage ! Aies la niaque et ne lâche rien ;)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup (si ses a moi que vous parler)

      Supprimer
  3. Jason harderwijk20 juillet 2016 à 01:44

    Oui c'est vrai tout ce qui est dit est vrai je suis mannequin j'ai fais beaucoup d'éditos avec des grands photographes Mert Alas & Marcus Piggott ainsi que l'unique Mario Testino j'ai shooter pour LOVE MAGAZINE à Berlin pour 7th Man Magazine pour DAZED Magazine et 10 Men Magazine il y en a encore je vais pas tous les citer mais ils ne paye pas mais rassurer c'est toujours toujours bien de faire des choses sans être payer en plus qui refuserai de le faire c'est comme renoncer à être mannequin à l'instinct ou tu dit non tu fais pas tu dit bay bay à ton contrat d'agence c'est bien car nous avons un book irréprochable et impressionante face aux autres models qui font que des défiler mais moi jais cette chance d'être à la fois mannequin éditorial, Runway, campaigne je peut tout faire grâce à mon look et ma photogenic ainsi que ma personnalité.

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design