Du mannequinat à la maison de disques

dimanche 5 mai 2013


Il y a quelques mois de ça, j'ai été repérée par un chasseur de têtes travaillant pour une maison de disques de renommée nationale. 
Un samedi soir, je reçois son appel. Enfin, pas exactement l'appel du chasseur de têtes mais celui d'un producteur. Il se présente comme parolier pour de grands chanteurs français, ce qui en un sens est rassurant. Il dit m'avoir vue sur des vidéos, avoir vu mon book en ligne et me parle de ce beau projet qu'il a de monter un groupe français, plus exactement un "girls band". The Voice allant se terminer et Pop Star revenir à fond les ballons, les maisons de disques françaises ont le vent en poupe pour produire un groupe qui bravera les vainqueurs de ces émissions télé.
Immédiatement j'annonce au producteur "Tu sais, j'ai fais un peu de musique, mais je ne me sens pas capable de chanter dans un groupe et en plus en français".
Ce sur quoi il me répond d'emblée "Pas la peine de savoir chanter dans un premier temps, les cours de chant ce sera pour plus tard. Pour le moment, on veut 5 jolies filles pour vendre un produit marketing. Les sons sont déjà enregistrés, y'a plus qu'un visage à mettre dessus".

Après consultation d'amis proches, de longue réflexion, je décide de m'investir dans le projet. Projet qui est resté secret pendant plusieurs mois (et je continuerai à taire le nom du groupe et de la maison pour ne pas fuiter si ce projet est encore d'actualité). Je rencontre les équipes, on parle du stylisme. Je serai une sorte de "copine de rocker" au visuel mélangée à un style très influencé par Lana Del Rey. Accepter de jouer le jeu d'être une autre personne pour un projet de cette ampleur peut s'avérer rigolo ..  Coup de bol car j'avais peur d'être transformée en Geri Halliwell frenchie totalement vulgaire. En plus le drapeau américain ne va pas avec mon teint. Les équipes me briefent et commencent à me conseiller de faire attention à mon image, qu'une fois le groupe lancé il faudra être vigilante face aux propositions commerciales et aussi aux paparazzis. Que de grosses sommes d'argent allaient être en jeu .. Bref, c'était un peu effrayant. 
Je commence à recevoir les paroles, les chansons, je m'entretiens avec le producteur plusieurs fois (allant même parfois jusqu'au harcèlement téléphonique) et par X manières j'arrive à trouver les autres filles membres du groupe sur Facebook. 
Je pense que ce sont ces rencontres qui m'ont sauvée du projet. Je m'explique.


Ce projet avait tout pour fonctionner, et si la vérité de la commande initiale de la part de la maison de disques était certifiée, je pense que je serai restée dans l'aventure. En discutant avec les filles, on se rend compte qu'on a chacune des sons de cloche différents du projet. La commande change au fur et à mesure des jours et étrangement, on ne s'est jamais rencontrées toutes ensemble. Ca part un peu du pied gauche pour un futur "groupe".
Les associés du producteur se font la malle, beaucoup d'engueulades éclatent et ledit producteur prend les reines de l'aventure seul avec un peu trop de prétention et de maladresse pour moi.
Au final, une seule des filles signera le projet. Faut il encore qu'il avance et prenne forme ... Pour le moment je vous avoue que tout est très mal ficelé. Allant même à se demander si le projet est concret mais mal organisé, ou s'il s'agit juste d'une énorme supercherie. 

Ce billet pour dire que beaucoup de jolies choses en apparence arrivent au quotidien quand on travaille avec son image mais qu'il faut s'en méfier comme de la peste. Ces choses peuvent parfois être incroyables et mener à de réels vrais projets ambitieux, parfois pas. Il faut savoir se fortifier quant à tout ça parce qu'on peut très vite déchanter et tomber de très haut. J'essayais de ne pas trop y croire en me laissant une distance face à ce projet, et j'ai plutôt bien fait.

Mais surtout, ce qui est exubérant, c'est de voir qu'une production de la sorte fait appel à des filles au physique plutôt qu'à la voix pour vendre un produit "musical". 
Quand j'ai quitté le projet il y a peu je me suis dit que nous sommes tous confrontés à des pures légendes de consommation. Que nous sommes dupés par tout ce qui nous entoure.
Je suis bien consciente que la publicité embellit le quotidien, je vois bien comment se passent les backstages de ce milieu vis a vis de la réalité de la vie. Mais je ne pensais pas que cela pouvait arriver dans le milieu musical ...

Petites photos pour illustrer cet article faites par mon homme, once again, parce que je ne savais pas comment imager le sujet !



Je porte un pull EDEN PARK I boyfriend jean PULL&BEAR I veste LEVIS I casquette ELEMENT I bijoux VINTAGE et CHARLOTTE MARTYR 

Faites attention à vous,

Bonne semaine.

xx


10 commentaires:

  1. Quelle bonne idée cet article ;-)
    Surtout quelle bonne idée d'avoir mis fin à ce projet...
    L’avènement des groupes pop appartient définitivement aux 90's je pense et la pop made in France ça n'a jamais été ça...

    Je suis déçu de ne pas pouvoir t'applaudir au premier rang de Bercy mais je préfère te voir dans de jolies photos ou vidéos et surtout de beaux projets ! D'ailleurs très sympa ce shoot spécial pour le blog : Go on!

    (Bon sinon Geri Halliwell n'est pas vulgaire, c'est une Icône chérie ;-) et c'était l'Union Jack le drapeau UK qu'elle portait) Mais il est vrai que ce n'est pas ce qu'il y a de plus saillant pour toi lol

    Bonne continuation pour tes vrais projets de mannequin et “Zig-A-Zig-Ah”!

    RépondreSupprimer
  2. Hello toi !

    J'aime beaucoup ta façon de nous raconter en toute simplicité l'envers du décor par tes expériences perso, c'est très agréable à lire et hyper instructif. Je t'ajoute de suite dans ma blogroll !

    Pour en revenir à ton article, cette histoire de groupe est quand même dingue ! On se rend compte à quel point c'est l'image qui compte le plus aujourd'hui... C'est un peu triste, et je pense que tu as eu raison de laisser tomber l'affaire. Peut être un jour auras tu envie de pousser la chansonnette dans un projet qui te tiendra vraiment à coeur, qui sait? :)

    Des bises

    Jessica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jessica, merci d'avoir pris le temps de me laisser ce gentil commentaire !

      En effet, ce que j'ai retenu de cette expérience c'est premièrement de ne jamais trop croire à un projet quand il est encore vague et que le contrat ne pointe pas encore le bout de son nez (rêveuse comme je suis, c'était une épreuve d'essayer de ne pas trop y croire) et deuxièmement de se méfier de l'industrie dans laquelle nous vivons aujourd'hui. J'ai été assez étonnée de voir qu'il pouvait exister des groupes produits comme ça, sans CV musical, juste par une sélection de "physique approprié", c'est quand même fou !
      On en apprend tous les jours dans ce milieu ... :-)


      Passe une bonne journée !

      Supprimer
  3. Ouf ! Je suis contente que tu n'ai pas accepté, qui sait ce qu'ils t'auraient fait faire !
    En tout cas c'est vraiment intéressant de lire ce genre de chose, c'est sympa de nous faire partager tes expériences :)

    Bonne soirée
    Nat

    RépondreSupprimer
  4. Les sons sont déjà enregistrés, y'a plus qu'un visage à mettre dessus".
    ....j'hallucine !

    RépondreSupprimer
  5. ps : le pull eden park est canon, j'aurai jamais pensé qu'ils faisaient ce genre de choses et ton mec à de bons gouts stylistiques ! hahaha bises

    RépondreSupprimer
  6. Super look! Simple mais efficace!

    RépondreSupprimer
  7. voilà qui me certifie bien que tu as les pieds sur terre ! et tu as raison!
    bien joué ! take care of you :)
    kiss belle roussinette
    ps: est ce que ton groupe est tjr dactu ? celui ou tu chantes ?je ne me souviens plus du nom! sorry !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alice !
      Non, le groupe s'est terminé en septembre 2012 :-)
      Merci beaucoup pour tes compliments en tous cas !! Bises, à bientôt

      Supprimer
  8. Ahhhh les beaux projets dont on te parle au téléphone pendant des heures mais dont tu ne vois jamais la couleur. Je dois avoir le profil pour ça parce que ça m'est arrivé tellement de fois... Ton post me rassure un peu, mon entourage se moque toujours de moi en me disant que je suis trop crédule et qu'il m'arriverait des "bricoles" mais jusqu'à preuve du contraire, j'ai toujours su éviter les mauvais plans quand j'ai vu que ça tournait de manière bizarre et même toi qui est vachement plus calée dans ce domaine que moi, tu as eu la mésaventure. Je pars du principe qu'il faut toujours laisser une chance à un projet, on a parfois de jolies surprises avec des gens qui s'impliquent réellement, parfois non, c'est le jeu :)

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design