Le sport et les mannequins

lundi 8 juillet 2013

  
Nous sommes plus à faire du sport que vous ne le croyez.

Il y a même des agences de mannequins spécialisées en la matière comme Sportmodels par exemple qui va être sollicitée pour du booking où l'on verra du corps ou encore pour des marques sportives.
Certaines filles y sont inscrites car elles ont un corps à tomber par terre mais un visage moins photogénique. C'est une option intéressante.


Les autres filles du monde de la photo (je ne parle pas de podium ici) sont également sportives la plupart du temps (ou si elle ne sont pas une accroc de l'elliptique, elles s'entretiennent un minimum quand même). Contrairement aux apparences, il faut savoir tenir toute la journée debout, parfois sans pause repas et sans coupures sur un shooting et nous avons plus qu'intérêt à avoir des forces et à être en bonne santé pour tenir la cadence. 
Comme je vous le disais un peu plus haut dans le blog, il y a des filles qui sont chanceuses de naissance avec une morphologie "idéale" (pour le milieu) qui leur permettent de manger beaucoup sans avoir à faire du sport ou un régime pour perdre, c'est une question de morphologie. Je ne fais pas partie de ces filles là.  
J'ai choisi l'option : Dieu a mit sur Terre énormément de bonnes choses il faut tout gouter tous les jours autant que tu le pourras baaaaaah !
Oui, bon, parfois ça me fait défaut je ne vous le cache pas. J'ai tendance à prendre quand je ne me contrôle pas et c'est un peu gênant d'avoir encore le couscous de la veille apparent dans le bide sur un shooting lingerie. Alors je me suis inscrite à la salle de sport (endroit inconnu pour moi il y a encore un an et demi) pour pouvoir continuer à goûter toutes ces choses et ne plus m'en soucier. 

Je ne suis pas une de ces filles à qui on demande de rentrer dans un 36 couture (comprenez un 34). J'ai mon secteur d'activité (shootings cosmétiques, beauté, joaillerie, prêt à porter) pour qui mon 36/38 et mon 1.72m conviennent plutôt bien.  Je ne cracherai pas contre 4 kg en moins et 3 cm de plus mais la vie est faite ainsi et je travaille depuis maintenant 6 ans avec cette morphologie, comme quoi il existe bel et bien une certaine évolution dans le domaine (je ne parle encore une fois ici pas de podium), ou plutôt un "retour vers le futur" où dans les années 80 une taille 38 était requise pour entrer dans le monde du mannequinat. 


Tout cela pour vous dire que lorsque vous discutez avec des mannequins qui évoluent en photo, elles sont bien souvent sportives (j'entends par là au moins 2 séances par semaine au fitness club). Les mecs mannequins sont eux, beaucoup plus à cheval sur l'activité sportive, mais ça, c'est une autre histoire. 
Il faut être en bonne santé pour faire ce métier qui demande parfois d'être sollicitée en continu, surtout quand on part en voyage assez loin plusieurs fois par mois, c'est éprouvant, il faut savoir suivre le mouvement !
Et puis, n'oubliez pas qu'on ne montre que ce que l'on a envie de montrer ! Certaines mannequins s'interdiront de manger une choucroute en public et préféreront s'afficher avec une salade de fruits frais pour une question d'image alors que d'autres ne se cachent pas de se retrouver toutes ensemble autour d'une grosse tartine gratinée à la mozzarella (souvenir récent garanti).

Belle journée à vous tous et bon début de semaine !!


xx

Photographe : Julien Cozzolino pour By LSD et Shoes Up magazine 

6 commentaires:

  1. salut,
    je me demandais par quelle agence est-tu representé ?
    merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Anonyme ;)

      Je suis représentée chez Flag à Bruxelles, DMA, Contrebande, Parallèle, Urban sur Paris, Hourra à Marseille et Mayjune sur Bordeaux !

      Belle journée à toi

      Supprimer
  2. j'aime ton option no-restrictions :)
    de mon bref passage dans ce monde, j'ai trouvé qu'il fallait beaucoup de courage outre un joli corps et un joli visage et j'en profite pour te dire que je trouve les photos de toi, pleine de caractère justement !

    RépondreSupprimer
  3. Le métier de mannequin a l'air très difficile. De l'extérieur, on ne voit que les belles images et les paillettes, je pense qu'on ne réalise pas la patience, la discipline et l'energie que cela demande!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas difficile quand on sait s'armer de ce qu'il faut :-)
      Il faut se roder contre les critiques, et surtout prendre un recul important. C'est un monde d'image, pas un monde réel. Même si ce métier est un vrai métier, ce n'est pas "la vraie vie" dans le sens où l'image produite n'est pas représentative de la réalité, et ça tout le monde le sait !
      Il faut en effet être patient, s'imposer une discipline dans le domaine et convenir à la demande...
      C'est aussi une question de chance, de morphologie, de correspondance par rapport à une mode .. C'est le dur métier de la mode, mais très passionnant !

      Belle journée à toi !

      Supprimer
  4. Bonjour Mary-Astrid,

    J'ai pas mal parcouru ton blog et je dois dire qu'il m'a ouvert les yeux sur un domaine que je pensais un peu connaître : le mannequinat. Je trouve tes articles plein de fraîcheur et vraiment intéressant. Tu donnes un nouveau regard sur ce milieu que l'on peut penser connaître après avoir vu des documentaires ou lu des livres. Ton blog mérite vraiment plus de visibilité ! J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ton article sur les doublures de mannequins. Je pensais que ça n'existait qu'au cinéma !

    Hâte de lire tes nouveaux posts,

    S.

    http://bliingblog.wordpress.com/

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design