Le voyage d'un jeune top model

vendredi 21 mars 2014


"93cm de tour de hanches ? Il va falloir maigrir"

"Surtout ne dis pas que tu as 14 ans, dis que tu en as 15"

"Une fille de 12 ans a ce que les autres filles n'ont pas : la dignité"

"Parfois j'emmène les filles à la morgue de St Petersburg pour leur montrer qu'elles ont la chance de ne pas finir comme un cadavre de drogué. Et quand ça ne suffit pas, je les emmène assister à une autopsie, ainsi elle se rendent compte de la chance qu'elles ont, ça leur fait beaucoup d'effet"

"On m'a dit de ne pas céder à mes envies"

"Madlen a pris 2cm de tour de taille, elle est renvoyée chez elle avec 2 500$ à rembourser à l'agence"



Après ce reportage je me dis que j'ai de la chance d'évoluer dans le monde du mannequinat en Europe. J'ai rencontré beaucoup de filles sur des castings qui étaient venues d'autres pays vers la France pour rembourser des dettes, qui n'avaient même pas de quoi se payer un yaourt pour le déjeuner. Ce reportage aide peut-être à se rendre compte que le mannequinat n'est pas toujours un rêve pour certaines jeunes filles mais plutôt un échappatoire, une manière autre que la prostitution de sortir de son calvaire quotidien. Malheureusement, comme vous pourrez le constater dans la vidéo, le monde de la mode est parfois pourri et malsain, surtout quand on commence à toucher à la pré-adolescence et où la naïveté est le plus grand défaut des jeunes filles sorties du collège. Je trouve ça, personnellement, atroce voire répugnant de réaliser que ce genre de personne existe encore. Ce genre de personne qui fait croire à un destin lumineux à des jeunes filles qui ne cherchent qu'une chose : ramener de l'argent à leur famille. Finalement, l'agence termine gagnante avec des dettes que ces familles pauvres doivent rembourser. Une promesse non tenue qui peut ressemble à de l'esclavage. 



Ce qui me fait beaucoup de peine dans ce reportage c'est la jeune scout, Ashley, qui se présente comme ancienne mannequin. Avec ses anciennes vidéos de backstages, ses anciens témoignages où elle raconte que son époque de mannequin était un calvaire, qu'elle était cafardeuse et qu'elle déprimait au plus haut point, elle devrait se soucier un minimum de la santé et du moral des jeunes filles qu'elle recrute. Au fil du reportage on se rend compte qu'elle est sournoise et qu'elle ne cherche qu'une seule chose : remporter un max de blé. Peu importent les constats de l'appartement miteux dans lequel elle loge ses filles ou encore le fait qu'elles doivent rentrer chez elles endetées. Elle qui a pourtant souffert dix ans auparavant semble plutôt vouloir une revanche personnelle sur ce monde plutôt que d'aider réellement des jeunes filles dans leurs rêves. C'est débectant. 


J'en parlais plus loin sur le blog, je racontais qu'il n'était pas utile que certaines jeunes filles rêvent à entrer dans les pages d'un magazine. La preuve dans le reportage ... Ce n'est pas toujours gratifiant pour ces jeunes mannequins. Ce monde est délicat et je me rends compte que j'ai eu de la chance d'y évoluer au bon moment et dans le bon pays, avec des agents qui m'ont soutenue, qui m'ont donné ma chance, qui n'étaient pas toujours très sympas avec moi mais qui me payaient correctement (enfin, presque, mais comparé au reportage, la différence n'est même pas à constater) et où la structure de l'agence était définie, avec des contrats à respectés et des clauses non modifiables. 
J'espère que ce reportage vous donnera l'occasion d'avoir un autre oeil sur l'industrie de la mode dans les pays en besoin. 
Je n'ai pas envie de m'étaler plus sur le sujet, j'ai comme un énorme glaçon dans le dos.
Je vous laisse regarder cette vidéo, 

x


3 commentaires:

  1. La jeune scout me donne envie de vomir et le pire c'est cette "interview" à la fin ou elle dit que les filles sont tir gagnantes, au japon, et que jamais elle ne repartiront endettées.. qu'elle blague!
    Et cette histoire de morgue, se passe totalement de commentaire.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis… choquée! Ashley est la reine des enflures pour moi, désolée du langage, mais vraiment quoi! Quelle détresse pour ces jeunes filles, quelle tristesse de savoir que cela existe...

    RépondreSupprimer
  3. Effrayant... 13 ans c'est beaucoup trop jeune pour partir comme ça à l'autre bout du monde...
    Et quel non respect de ces jeunes filles, de leur mentir ainsi et de dire que pour elles finalement, le mannequinat ou la prostitution, c'est pareil !

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design