Un peu plus d'intimité

mercredi 5 novembre 2014


C'est vrai. Vous avez peut-être l'impression que je vous parle beaucoup de moi, en tous cas de mon métier de mannequin, mais vous ne savez pas vraiment tout sur moi. Je suis très polyvalente dans les métiers que je fais car oui, je ne suis pas QUE mannequin. Ce serait dommage de se limiter à un seul job quand on a la possibilité d'en faire trois ! Héhé.


Je vous parlais déjà de ma manière d'organiser mon temps en étant mannequin (ici). J'ai un planning très chargé entre mes RDV's à l'agence, chez mes agents, les castings, les jobs, les voyages photo ... Je gère aussi ce blog qui me prend du temps (mais rassurez vous, j'adore ça !) et en plus, je suis attachée de presse de formation. Ca fait beaucoup. Sans compter le temps passé à la salle de sport, dans le parc à courir autour du lac, mon attrait pour la cuisine et tous les nombreux bouquins que j'ai commencé qui s'accumulent sur ma table de chevet.

Comme vous le savez, j'ai commencé le mannequinat en parallèle de mes études (petit rappel sur "comment j'ai commencé") et j'ai continué dans cette voie en jonglant chaque jour entre plusieurs plannings. Même si mes deux ans passés sur Paris à 100% dans le monde de la mode m'ont apporté énormément, j'ai senti le besoin de revenir sur Lille et d'approfondir mes études en reprenant un master de relations presse et publiques. J'ai trouvé un deuxième terrain d'éclate. J'ai poursuivis dans cette voie là jusqu'à trouver mon premier job l'année dernière dans une boite que je ne citerai pas. Je jonglais encore une fois entre mes week-ends à Paris, mes shootings durant mes vacances et les jobs que j'arrivais à faire avec mes jours de repos. Pas facile mais réalisable. Puis, j'ai eu l'opportunité que j'attendais il y a quelques mois. Ce billet commence ici.

J'ai posé pour la marque Constance L deux saisons durant (revoir les backstages et les photos). Une créatrice de bijoux issue de Maisons de Mode que je respectais déjà beaucoup. Le fait d'avoir incarné deux saisons de suite son image de marque nous a, bien entendu, rapprochées. Vous savez, cet espèce de coup de foudre amical inexplicable ? C'était un peu ça. On ne se voyait pas énormément mais le feeling passait chaque fois. Puis, un beau jour de printemps, on discute de l'avenir de sa marque sans pour autant se pencher sur une possible collaboration. Je la conseille, on échange. Depuis Septembre 2014 je suis officiellement devenue son bras droit. Pour mon plus grand bonheur. Je travaille quelques jours par semaine à l'atelier à développer son image de marque, sa notoriété et sa croissance à l'international. Les autres jours, vous le savez déjà, je passe mon temps dans l'avion ou le TGV pour rejoindre mes studios photo. C'était important pour moi de vous expliquer un peu mon "vrai" quotidien.
Le mannequinat est une partie importance de ma vie. J'entre dans ma huitième année, ce n'est pas rien. Cependant, j'ai besoin de m'épanouir sur un autre terrain, quelque chose qui me permet de nouer mon diplôme de communication avec un avenir que je me dessine doucement pour l'après-mannequinat. En plus, comme je vous le disais, j'ai déjà tenté le pied dans la mode à 100% et ce n'était pas vraiment fait pour moi. Beaucoup trop de pression quotidienne et la vie en capitale était bien trop stressante à mon goût. En cumulant ces différents jobs, je m'y retrouve. J'arrive à profiter d'une stabilité professionnelle et de mes anti-routines de mannequin. Et je vous assure que mon emploi du temps ne contient, de ce fait, aucun trou ...

L'épanouissement personnel est très important. Il reflète ce que vous êtes et vous permet d'avancer. J'ai quitté mon premier emploi pour des raisons qui me regardent et je pense que jusqu'à là, c'était la meilleure décision que je n'ai jamais prise. Aujourd'hui, avoir la chance et la possibilité d'être sur différents fronts me met la banane aux lèvres chaque matin où mon réveille sonne car je sais dans quoi je me suis engagée et je sais que mon quotidien sera plein de surprises. Tant à l'atelier avec Constance que sur mes plateaux de tournage ou de photo, je suis en effervescence car j'ai choisi deux métiers qui nécessitent d'être réceptif quoiqu'il arrive.

Donc, pour ceux et celles qui se posaient la question de mon activité de mannequin à temps plein, vous avez la réponse ! J'y suis passé un moment, mais je n'y suis plus ! Et comme je vous le disais, je prépare ma "reconversion" lorsque je n'aurais plus la possibilité d'exercer comme mannequin (un jour je serai Maman très certainement  - high hopes-  et j'envisage de continuer la photo le plus longtemps possible mais je préfère anticiper). 

Bref. Voici un petit billet qui avait besoin d'être écrit ! J'ai été récemment sollicitée sur les réseaux sociaux en me demandant quelles étaient ces photos "au travail" prises à l'atelier. Je voulais prendre le temps de vous l'expliquer !

x

9 commentaires:

  1. C'est chouette d'apprendre tout ça
    D'ailleurs petite question, ma mère étant fan de Constance L, je me demandais: cette saison elle sera présente au marché des modes?
    Bises et bonne continuation, je continue de suivre tes photos dans l'ombre, mais j'apprécie beaucoup

    J'en profite pour dire que le petit film et les photos qui en ont découlées étaient vraiment top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message !
      Alors oui, on sera au Printemps de Lille du 3 au 26 Décembre ;-)
      Belle journée à toi xx

      Supprimer
    2. Super merci je note ça ;)
      Et une bonne journée (j'en profite pour découvrir "juste juliette")

      Supprimer
    3. Hello Kotka ! Pardon, j'ai répondu à côté, héhé, trop rapide !
      Alors oui on sera au marché des modes le premier w-e de Décembre ! Au plaisir de t'y croiser !!

      Supprimer
  2. 3615 My Life

    Bon en même temps pour avoir l'activité de mannequin à temps plein, il faudrait que ton physique soit en adéquation... donc dis plutôt que tu ne fais pas ce job à temps plein car tu n'as pas assez de demande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3615 je vous réponds :

      Hey pourtant si, les demandes ne manquent pas ... J'ai même vécu du mannequinat pendant 2 ans, et j'ai payé mes études grâce à la photo.
      Alors ce petit commentaire sournois n'a pas lieu d'être ! C'est un choix personnel car la vie sur Paris ne me plaisait pas et enchainer les voyages en permanence sans se poser n'était plus dans mon intérêt. Voilà pourquoi. Je fais ce métier par passion et j'accepte tout ce qui tombe car j'aime travailler. Alors, les demandes, ne t'en fais pas pour moi, j'en ai ;-)

      x

      Supprimer
  3. Heu nan mais c'est fou quand même certains commentaires. "Sylvie", y'a pas à dire, tu dois avoir un sacré problème pour venir déposer ton venin comme ça. "Il faudrait que ton physique soit en adéquation", nan mais franchement, tu te rends compte de tes propos? De la méchanceté, de l'impact que cela peut causer? Honte à toi.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve ton billet génial car on te sens épanouie et c'est très inspirant. Ça me questionne de savoir comment tu gères le fait de ne pas vraiment savoir de quoi demain est fait sans perdre ta belle énergie !
    Xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Aurore !
      Merci ;-) En effet, j'ai trouvé mon équilibre. Ce qui n'était pas forcément le cas avant.
      Comment je gère le fait de ne pas savoir de quoi demain sera fait ? Tout simplement en relativisant. Ca fait 8 ans que mon métier de mannequin me pousse à y croire et je continue à en être persuadée. Des boulots tombent du jour au lendemain, et changer de "patron" quotidiennement c'est assez drôle. Puis, le fait de travailler aux côtés de Constance L m'aide à rendre mon quotidien stable. J'y trouve mon compte :-)

      Belle soirée xx

      Supprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design