Les mois où il ne se passe rien

jeudi 26 février 2015


Ces longs moments où l'on se remet en question. 
- "Est-ce qu'il ne faudrait pas que je change de voie ? Ce métier est-il fait pour moi?". 
Chaque année la même rengaine, le même refrain. On termine toujours par reprendre espoir, et y croire. Et continuer. Et ça fait huit ans et demi que ça dure.


Il y a des périodes comme ça où le mannequinat n'est pas un univers facile. Chaque fille a son propre domaine (celles qui font les défilés, celles plutôt les shootings, ou la publicité). Je ne défile pas et tous les six mois la fashion week bat son plein. Autrement dit, les agences et clients ne s'occupent QUE des filles qui défilent et s'animent autour des différentes séances d'essayages express. C'est donc compliqué pour les filles comme moi qui ne sont pas de la partie des fashion show. On sait que cela ne dure que quelques semaines. Mais ces quelques semaines tournent bien souvent à l'angoisse des day-off qui se suivent. C'est d'un côté ce qui me plait dans ce métier, ne jamais savoir de quoi demain sera fait, être appelée au dernier moment pour un boulot, avoir un jour de repos imprévu ... Mais quand cela devient plus fréquent à une période donnée, ça commence à bien faire.
Comme depuis des années, Janvier et Février sont compliqués. 
L'après-fêtes n'est pas propice aux castings et les défilés se mettent en place. Pour ne rien vous cacher, mon prochain boulot confirmé aura lieu dans dix jours soit, un mois et une semaine après le dernier. Bon, c'est relativement rare dans l'année que l'espace entre deux boulots soit aussi long mais quand ça arrive il faut savoir relativiser et faire preuve de patience. Tout vient à point à qui sait attendre. Les premières années sont assez perturbantes. Puis on s'y fait. Je suis bien placée aujourd'hui pour le savoir ! 

Maintenant, j'ai hâte ! Hâte de reprendre le chemin des studios et de Paris. Je sais que Mars est une bonne période de l'année en terme de bookings. J'attends en me frottant les mains derrière mon téléphone et ma boite mails ! Tout ce que je sais, c'est que certaines marques ont posé des "options" sur mon profil pour des catalogues. Il ne reste plus qu'à les confirmer pour replonger de plus belle dans la frénésie des allers/retours en TGV !

x

4 commentaires:

  1. Tu es bien courageuse, personnellement je ne pourrais pas faire ce métier !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ce métier ! Alors je le fais avec passion et je ne cesse d'y croire ... Et puis, je travaille pour Constance L a côté aussi :-)

      Supprimer
  2. Moi c'est travailler pour Constance L que je ne pourrais pas... J'aurais envie de dévaliser la boutique en permanence, et de tout porter en même temps, ambiance "sapin de Noël" (mais un TRÈS BEAU sapin de Noël du coup) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, c'est vrai qu'elle fait de très jolies choses ! Un plaisir de travailler à ses côtés.
      ;-)
      x

      Supprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design