Les aléas du métier de mannequin

jeudi 21 mai 2015


En début de semaine, je passais par la case hôpital (ne touchez pas 20 000 francs!) pour une ablation dentaire ... Jusque là, rien de trop inquiétant, c'est même assez courant. Une extraction de trois vilaines dents de sagesse qui me pourrissaient la vie depuis plusieurs années, que je repoussais en permanence. Il fallait quand même bien un jour y passer ! Mon calcul était très précis pour planifier la date de l'opération. Mais dans le monde du mannequinat et du freelance, on ne sait jamais de quoi demain pourra être fait !

Il y a encore une semaine, je n'avais rien dans l'agenda. Le calme complet. Voir flippant pour la période qui normalement est assez propice aux jobs ! Mais chaque année réserve son lot de surprises. Et, depuis que j'incarne la tête du hamster trop nourri, un flot de bookings ne cesse de tomber en pleine semaine post-opération. L'horreur, vous imaginez ! Je ne suis pas du genre à refuser un job, j'aime au contraire saisir toutes les opportunités tant que possible ! Je tenais à vous parler de cette facette du métier car elle est bien souvent cachée. Mais le travail ne tombe pas quand on le souhaite, c'est généralement une affaire de période. Il faut apprendre à anticiper les mois compliqués, les mois où on prévoit des vacances, les mois où on prévoit de se faire opérer ... ;-)
C'est assez frustrant de refuser des castings et des boulots mais ça fait partie du métier ! Pour l'instant je me balade avec le visage d'Hamtaro et il est hors de question que j'accepte un job dans les jours qui viennent, malheureusement ... Je ne veux pas débarquer sur un plateau avec le minois déformé, ce serait tout sauf professionnel. 

Il en va de même pour la planification des vacances d'été ! Quel mois est le plus approprié pour "poser" ses congés ? C'est compliqué d'estimer à l'avance mais c'est le jeu. La plupart des mannequins choisissent de ne pas partir pour ne rien manquer. J'ai tenu ce rythme pendant plusieurs années lorsque je ne faisais que de la photo mais les premiers mois de l'année, sans vacances, sont difficiles.  On reste à l'affût de son téléphone et de ses mails alors même que les agences sont fermées au cas où un client freelance aurait besoin de vous in extremis ! Croyez-moi, ça tue l'énergie. Il faut savoir prendre du temps pour soi, quitte à manquer quelques boulots. On apprend en évoluant dans ce métier mais j'avoue qu'au début, c'est très tentant de rester à la maison accrochée au téléphone et d'accepter les jobs et castings !

Aujourd'hui, j'en suis à J+4. J'ai toujours les joues qui explosent et le téléphone qui sonne chaque jour (arrrghhh !). Vivement que je dégonfle.

x


Ph. Jacquemus 2014

8 commentaires:

  1. Oh, bon courage à toi. J'y suis passé l'année dernière et effectivement ça n'a pas été une partie de plaisir. Je te souhaite de te rétablir très vite. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Floriane ! Merci :) Ca va déjà mieux, la douleur n'est plus. A part les joues gonflées, tout va bien !
      x

      Supprimer
  2. Oh ca fait vraiment mal çà j'y suis passé aussi !!!
    Bonne continuation
    Sophie

    http://www.us-avenue.com

    RépondreSupprimer
  3. j'y suis passée heureusement beaucoup plus jeune, comme ça moins de douleurs, mais effectivement les joues pas forcément gonflées mais le visage carré, déformé, horrible, heureusement ça ne reste pas! la santé avant tout...
    courage
    bis

    RépondreSupprimer
  4. Ou alors tu te fais booker pour un shoot thématique hamster ? ;)
    Bon courage pour le post-op !
    Biz

    RépondreSupprimer
  5. coucou ! j'espère que ta santé va mieux et que les douleurs des dents de sagesse sont parties ainsi que tu puisses profiter de la belle semaine qui arrive (33 degrès prévu sur Lille youpiyoupi yéh!) bises!

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design