Définir la minceur

vendredi 26 juin 2015


Dans ce monde d'où je viens et dont je fais partie, on nous fait croire que tout à chacun SAIT la différence entre une fille maigre et une fille mince. La différence entre une fille en bonne santé avec un métabolisme normal et une fille réellement malade. La seule différence avec les gens de l'extérieur est que nous, nous savons qu'il n'y a pas beaucoup de filles malades dans notre monde. Mais le monde extérieur aime donner cette impression, parce-que notre métier ne fonctionne qu'avec l'image.


C'est drôle, parce que dans le milieu de la mode, être mince (et beau) c'est être riche (ou donner l'impression de l'être), maitriser son corps et son esprit, sa vie, mais aussi avoir le sentiment de tout contrôler. Un peu comme un pouvoir magique en intraveineuses.
D'un oeil extérieur et averti, on dira qu'il s'agit d'une personne superficielle qui n'est pas bien dans ses baskets et qui cherche à se raccrocher à des valeurs visibles pour atteindre un semblant de confiance en soi.
Ces deux mondes s'opposent, en permanence. Tanguer entre les deux n'est pas une mince affaire (pardonnez le jeu de mots). Mon 38 bien bâti est un monstre charpenté pour le haut milieu de la mode, alors que dans un quotidien, je fais partie des minces. Un jour, on me choisie parce-que mes formes sont jolies pour une marque de lingerie, le lendemain on me renvoie mes courbes dans la figure et le surlendemain, je suis une fille normale dans les statistiques françaises. Ou comment passer d'une qualification plus size, à mince, à normale ? Oui, je vous l'avoue, on peut rapidement perdre pieds. A l'heure actuelle, j'aime à savoir que je peux entrer dans la catégorie plus size models (je déteste être dans une case mais vous savez comme moi comment est faite notre société), enfin défendre les vraies valeurs en les intégrant, c'est fascinant. Cependant, je suis tout de même trop "fine" pour l'intégrer complètement. #cassetêtechinois

Mes amies mannequins sont "trop maigres" pour ma mère, "trop particulières" pour mes potes et "canons-trop-bien-foutues" pour les gens du monde de la mode que je côtoie. A croire qu'il est impossible de se fier à une taille standard pour définir la minceur.

J'en suis venue à me dire qu'être maigre pouvait signifier atteindre une limite. On peut être maigre et donner l'impression d'être en pleine santé. Cependant il faut tout de même noter que la maigreur peut en effrayer certains. La maigreur n'est pas sain, elle représente la limite basse de la minceur. Quelqu'un de maigre n'est pas à féliciter (même si certaines agences de mannequins ne demandent que ça ...). Il est à consolider, à aider. Minceur et maigreur sonnent différemment. 
Avoir une alimentation tout à fait normale et être mince est possible (a bas les clichés !). La minceur est bien souvent définie par des mensurations dites idéales par la presse féminine (90-60-90), une longue paire de jambes et un corps en excellente santé (car oui aujourd'hui il faut être mince, élancée, healthy et bien coiffée sans donner l'impression d'avoir fait beaucoup d'efforts, merci les nouvelles tendances).
Ce qui me fait tiquer, c'est que si j'écoute le vrai monde, je suis sensée rentrer dans la catégorie des minces. Mon 38 me classe d'office sous la moyenne française qui je le rappelle est un 40-42. Comment faire ? Comment penser ?

Je me considère comme mince dans la vie de tous les jours, sans réels complexes (enfin, je m'en trouve toujours, bien évidemment, mais ils ne sont rien à côté de ceux que je peux me créer au travail face à mes collègues d'1.80m). Alors que, une fois ma tenue de travail de mannequin enfilée, je deviens toute autre. Comparée aux collègues du prêt à porter, je deviens un monstre à formes. Baaah (c'est ce que certaines personnes se disent). Sauf quand le client connait mes mensurations et me choisie en connaissance de causes, dans ce cas, bien entendu tout se passe divinement bien ! Enfin des choix assumés par les marques et CA, ça fait du bien !
J'ai donc appris à jongler, quotidiennement, entre le regard de ces deux mondes. Le lundi dans ma salle de sport je me sens conquérante, très bien dans ma peau et bien dans ma tête. Le mardi en studio photo je vais analyser les regards que l'on me jette lorsque je me change et mettre mes bras autour de ma taille pour cacher le pli qui se forme quand je me baisse (le client n'aime pas les plis sur une fille, ça fait "gros"). Le mercredi en casting je vais rentrer mon ventre, me tenir très droite, faire des manières pour paraitre plus jolie et essayer par dessous tout de rentrer dans le pantalon 36 que l'on me tend juste pour "essayer". Encaisser tous ces mauvais côtés font partis de mon métier, je le sais et ça fait huit ans que ça dure. Les bons côtés sont tout de même plus présents, je vous rassure, sinon je ne m'éterniserai pas dans un monde où je jouerai à la souffrance permanente. Quoique, ça forge, et ça fait grandir !
Mais je voulais vous expliquer un peu la difficulté aujourd'hui de définir si une fille est mince ou plus size, étant donné que personne n'en est réellement capable. 


x

11 commentaires:

  1. Ah la la, j avoue, réactions mitigées à la lecture de ce post....
    Je crois que le "monde extérieur" n aime pas faire croire qu'il y a beaucoup de malades dans le mannequinat, mais s'inquiete vraiment des effets pervers sur de jeunes filles.... J ai deux amies anorexiques, je connais leur souffrance, leur lutte, et oui je pense que le mannequinat est dangereux pour de jeunes filles qui auraient des fragilités sur ce plan.
    Que toi, un 38, te demande si tu es plus size ou pas, résume bien ce par quoi le monde extérieur est perturbé, tu ne crois pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est le monde de la mode qui pervertie le "monde extérieur" en imposant des diktats complètement bidons ... :(

      Supprimer
  2. Tu fais un 38 alors ça va, c'est une taille normal mais j'avoue que en général dans les défilé de mode ou quoi les filles sont maigre et, c'est même plus jolie.

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Et c'est justement mon cheminement sur le blog que d'expliquer que le 38 peut aussi convenir aux métiers du mannequinat comme la photo, les présentations, la publicité... Il n'y a pas que les défilés :)

      x

      Supprimer
  3. Article illisible. Typo à changer. Merci.
    Chloé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saurais tu m'envoyer par email une copie de ton écran quand tu es sur un article ? Merci beaucoup :)
      Car d'un ordi à l'autre la taille de la typo change !!
      Bonne journée à toi x

      Supprimer
    2. C'est vrai que c'est un peu difficile à lire, j'ai du plisser les yeux à plusieurs reprises et une police plus "grasse" serait peut-etre plus adaptée, mais de là à écrire "illisible" d'un ton un peu sec c'est un peu exagéré tout de meme...

      Article très intéressant, comme d'habitude!

      Bonne journée :)

      Rouille

      Ps. Je crois que la problématique du "mince un jour/grosse le lendemain" on l'a toutes! Moi ma perception de mon corps varie beaucoup en fonction d'avec qui je suis... et pourtant je ne fréquente pas des mannequins héhé!

      Supprimer
  4. article très intéressant à lire et effectivement je surligne pour lire car c'est très "pale" avec la luminosité du fond blanc + de l'écran c'est sûrement ça qui doit gêner.
    sinon, pour en revenir sur les défilés de mode, puisqu'il existe plusieurs collections et plusieurs coupes de vetements, et que telle robe met en valeur un 38 et grossi un 36, pourquoi ne pas mixer les équipes sur le podium exemple; un 36 pour tel article, un 38 pour les bikinis (montre plus les formes c'est plus joli on va pas vendre un bikini si on remplit pas le haut non ?)
    enfin.... éternel débat. suis pas contre un petit mix "melting pot" sur les podium, ce serait en plus, moins "barbant" à regarder :) de la couleur, des changements ! une rousse, une blonde, une brune, une asiat' une européenne, une black.... mais ça reste mon avis :)

    RépondreSupprimer
  5. Salut Marie-Astrid ! Je m'appelle Erica, j'ai 21 ans et je trouve ton blog très inspirant !

    Souhaitant faire partie de ce milieu, je voulais te demander à propos de la taille : je fais 1m65 alors que la plupart des agences précise "1m69 minimum". Certaines exceptions acceptent en dessous, mais je me demandais si je pouvais quand même postuler pour les agences qui recherchent à partir d'1m69 ...

    Merci d'avance et continues ton super blog !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Erica, merci pour ton Super commentaire ;)
      Alors oui, je pense que tu peux essayer, qui ne tente rien n'à rien ! Dis que tu fais 1,70m en te présentant. Si tu es très photogénique, ça passera !
      Bonne chance à toi !

      Supprimer
    2. Okay super merci d'avoir répondu !!
      Comme je ne connais pas leur mentalité, j'hésite à y aller au culot ! .. ^^"
      J'en prends note et je fonce ! :)

      Supprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design