Mon regard sur mes photos

mercredi 23 décembre 2015



C'est très difficile de juger de sa photogénie. Tout le monde ne pense pas la même chose d'une seule et même photo.
Prenons par exemple un photographe et un maquilleur sur une séance photo. Vous pouvez être certain que personne ne retiendra la même image à l'issue de la séance. C'est d'ailleurs très drôle à constater. Mais le photographe retiendra l'image avec la plus jolie lumière, qui met en valeur la peau, les courbes, les yeux, les cheveux ... Le maquilleur choisira, lui, l'image avec le plus beau rendu du maquillage, là où le rouge à lèvres ne bave pas, où aucun cil ne tombe sur la pommette... Quant au mannequin, il choisira l'image sur laquelle il se trouve le plus beau. Mais comment savoir si on est vraiment "beau" sur cette photo ?


Là est un problème de taille. Alors que je faisais mon book papier tous les mois il y a quelques années (aujourd'hui, ne faisant plus de castings, je n'en ai plus réellement l'utilité), j'imprimais mes nouvelles images pour qu'il soit toujours actualisé et cohérent avec le physique que j'avais au moment M où je faisais un casting. J'étais fière d'afficher des photos toutes neuves et toujours différentes. J'étais quasiment sûre que, dès la porte de mon agence franchie, ma bookeuse allait me taper sur les doigts et refaire l'intégralité du book avec des images auxquelles je n'aurais jamais pensé. Ca m'énervait, c'était clair, mais je lui faisais entièrement confiance. J'ai d'ailleurs décroché mon premier édito dans un magazine grâce à elle.

Il y a des images que je garderai à vie. Des photos sur lesquelles je ne me reconnais presque pas et c'est souvent celles là que j'aime le plus. Des maquillages somptueux que je n'ai eu qu'une fois, un stylisme particulier que je ne retrouverai plus jamais ou encore un photographe très talentueux qui m'a photographiée. Alors que, sur les images dites plus "commerciales", celles issues de jobs et non pas de séances photos pour le fun, j'ai beaucoup plus de mal ... Vous ne verrez jamais dans mon book ce genre d'images car elles me ressemblent trop. 
Le mannequinat m'a apporté cette certaine confiance en moi lorsque je suis un personnage maquillé, habillé et coiffé, de telle sorte à ce que je ne sois plus moi même. Et c'est sur ces moments là que je donne le meilleur de moi. Comme une actrice, j'ai l'impression que ces "costumes" me dévoilent et me permettent d'oser ! J'ai toujours été très à l'aise derrière un appareil photo, même sur des jobs commerciaux, mais je suis généralement moins apprêtée et donc plus naturelle. J'ai le sourire facile mais j'aime énormément jouer un rôle avec un smoky-eye outrancier et une robe haute couture ! Je m'amuse. Et ça se ressent sur les images, ces images que j'adore et qui me remémorent beaucoup de bonnes vibrations. 

Après autant d'années dans le milieu de la photo, j'arrive à comprendre comment et pourquoi une photo est bonne. J'arrive même parfois à dire OK à une image où je ne m'aime pas car je fais confiance aux équipes avec lesquelles je travaille, après tout, la création d'image est un travail d'équipe. Cela dit, j'ai toujours mon petit veto au fond de moi où je fais ma propre sélection. Et comme je vous le dis, la plupart du temps, les images choisies sont celles où personne ne me reconnaît. Parce que j'estime que ce métier est magique, que le résultat l'est aussi, qu'une image est là pour vendre un imaginaire et qu'il est quand même dingue d'arriver à un résultat aussi spectaculaire lorsqu'on voit l'envers du décor ! C'est peut-être aussi pour ça, que sur le blog parfois vous vous demandez si c'est vraiment moi sur certains clichés. Maintenant, vous savez pourquoi :)

x

1 commentaire:

  1. Cet article est vraiment très intéressant :)
    Très bonne lecture du samedi après midi, merci!

    Des bises,
    Sybille ♡

    The new new girl

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design