Erin, seule contre tous

jeudi 14 avril 2016



Par définition, un mannequin Victoria's Secret est une bombe. Une de ces nanas qu'on envie secrètement (ou pas). Elles ont un corps de rêve, un peu musclé, de longs cheveux, de vraies Barbies géantes. Je ne rêve pas d'être une Barbie personnellement, mais j'avoue que leurs physiques à la Gisèle (quoiqu'un peu moins rock'n'roll ...) font envie. Que celle qui pense le contraire me jette la première pierre !


Je suis tombée sur un article de Huff qui affirme qu'Erin Heatherton a quitté Victoria's Secret après que l'enseigne lui ai demandé de maigrir pour le défilé annuel.
« À mes deux derniers défilés Victoria’s Secret, on m’a demandé de perdre du poids, a-telle confié au Time. Je regarde en arrière et je me dis "vraiment?!" »
Et moi je dis "Vraiment ?!"
Et là, je ne comprends pas.

Une enseigne de lingerie comme Victoria's Secret prône la beauté de la femme à travers des ensemble s de lingerie riquiquis et un défilé grandiose. Les filles sourient, dansent et s'expriment sur un podium qui fou la patate. Enfin, la pêche, c'est moins calorique. Vous m'avez comprise !
J'étais déjà au courant que les mannequins ont un régime alimentaire et sportif assez stricte, mais pas de là à leur demander de maigrir ENCORE.  Erin dit qu'elle devait sans cesse plaire aux gens pour lesquels elle travaillait. Sauf que dans la vie, il n'y a pas qu'aux autres qu'on doit plaire pour se sentir bien dans ses baskets. Et je salue sa réflexion quand elle dit qu'on ne peut pas faire semblant d'aller bien et d'être à l'aise dans son corps en paradant sur un podium juste en souriant. Erin rajoute que ce n'est pas facile d'avoir un corps comme ça (dans le sens où ça demande des efforts et du travail), que tout le monde n'y a pas forcément accès, même avec un entrainement très intense.
« J’étais vraiment déprimée parce que je travaillais tellement fort et je sentais que mon corps me résistait, a-t-elle dit. Et je me suis rendue à un point où un soir à la maison, après être revenue d’un entraînement, je regardais ma nourriture en me disant que je ne devrais peut-être pas manger. »

Erin a donc quitté Victoria's Secret (YES!) et est depuis à l'affiche dans le magazine Sports Illustrated spécial maillots où il est question de l'acceptation de soi et le fait de passer ce message aux autres. Le bonheur n'est pas établi sur un tour de hanches les filles !

« Je suis prête à sacrifier ma fierté, dans un sens, et mon intimité parce que je sais que si je n’en parle pas, je retiens de l’information qui pourrait vraiment aider les femmes. Ça fait trop mal de le garder en dedans et c’est pourquoi j’en parle »
Et moi ça me plait bien que des mannequins osent parler !

« J’avais des difficultés avec mon image corporelle et la pression de remplir la demande de perfection. Je ne suis pas parfaite. À travers ces difficultés, par contre, j’ai trouvé la force de m’aimer »

Oui, enfin, bon. Elle n'a pas trop de souci à se faire côté corpulence. Je suis seulement soulagée que des filles de cette envergure osent la prise de parole et le message de l'acceptation de soi autre que par un corps parfait (car apparemment ça ne la rend pas très heureuse de devoir remplir cette mission).
Je ne sais pas trop comment la marque va répondre à Erin, mais je pense que ce ne sera pas sans retours de bataille. Quoiqu'il en soit, je la soutiens à 100% !

x

1 commentaire:

  1. oh la la, en plein dans le meme sujet sur nos blogs je vois ça !
    je me suis disputée et j'ai dit stop à un client, qui me demandait aussi d'afficher un 40 -je fais du 36/38 grand max
    je trouve que ce milieu est injuste, mechant, et je commence personnellement à en avoir marre de ce critere, et de cette mechanceté gratuite! a quand des mannequins et des clients satisfaits d'un bon 38 ? POURQUOI SE PRIVER DE MANGER ALORS QUE l'industrie de la mal bouffe ne cesse de s'en mettre plein les poches....

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design