#NoSizeFitsall : l'étiquette ne veut rien dire !

vendredi 7 octobre 2016


Encore de beaux projets à soutenir dans le monde de la mode et tous ses sujets polémiques ! Et aujourd'hui, je vais vous en parler d'un beau. Parce qu'il touche tout le monde et que je pense que certaines choses méritent d'être éclaircies. J'ai reçu un communiqué de presse pas plus tard qu'en Septembre sur lequel je me suis arrêté un instant. Il disait que le collectif Women's Equality Party, dénonce à haute voix le fait que les étiquettes affichant les tailles des vêtements ne sont pas justes et sont la preuve même d'un véritable diktat de la part de l'industrie de la mode. Pourquoi de telles différences ? Et si il y a injustice, pourquoi complexer autant sur un chiffre ?


A travers le hashtag #NoSizeFitsAll, les militantes du collectif incitent les internautes à partager des photos afin de mettre en avant l'idée que l'étiquette des vêtements que nous portons aujourd'hui nous éloigne de plus en plus de la réalité. Et pour cause, ces petits indicateurs de taille cachent dans certains cas une véritable stratégie marketing qui a pour but de flatter notre ego afin d'influencer l'achat (si, si, c'est véridique !). Encore un beau complot ! Vous aussi vous pensiez que grâce à H&M vous aviez perdu quelques centimètres ? On s'est bien fait bernées !


Une femme faisant un 36 a 3x plus de choix dans les rayons qu'une femme faisant une taille 44 alors qu'elles sont 2 fois moins nombreuses ! En France, 40% des femmes font une taille 44 et + alors qu’à peine plus de 6% des françaises font une taille 36.  Cherchez le loup ...

Pour citer le communiqué de presse et Cathy Xicluna qui est l'auteure des analyses : « Chaque marque dispose de sa propre grille de tailles réalisée en fonction de sa stratégie marketing et de sa cible commerciale. A titre d’exemple, une marque ciblant les femmes âgées de 18 à 25 ans ne taillera pas de la même façon qu’une marque ciblant les femmes de 40 ans et plus, car les mensurations et les silhouettes évoluent avec l’âge. Pour un consommateur, une marque peut « tailler grand » ou « tailler petit », car ses vêtements auront été confectionnés pour convenir à une clientèle dont le physique est différent du sien ou encore parce qu’elle souhaite imprimer un style spécifique à ses collections. On peut d’ailleurs également constater des tailles hétérogènes entre les différentes collections d’une même marque dont la clientèle et le style diffèrent. ».  



Même si certaines enseignent sortent des lignes "curvy" dédiées aux grandes tailles (ASOS, Mango, H&M...), elles restent moindres et avec un choix limité. Pour exemple, j'ai eu le dernier catalogue H&M en mains il y a dix jours, heureuse de voir qu'il y avait un "dossier" curvy. Le dit "dossier" fait ... 2 pages. Alors oui, y'a de l'avancée, mais faudrait peut être penser à enclencher la seconde. Et il parait que Zara y travaille ... on attend de voir !
Et un petit portrait robot de la femme française pour terminer, parce qu'il est bon de rappeler la réalité de temps en temps :





J'espère que ce petit topo penché sur l'analyse vous aura plu. Il me semblait indispensable de vous faire partager tout ça. Tout ce pour quoi ce blog existe et mon combat du quotidien.

Bon weekend, et bye les complexes ;)

x

EnregistrerEnregistrer

2 commentaires:

  1. Merci Gérard DArel!! Tu nous fais rêver, ça donne confiance en soi, et on est encore plus belles!!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article, je me sens moins seule ! En effet c'est très dur de voir que pour certaines enseignes on est pas leur acheteur favori type... Je fais du 42 de manière général mais chez certains j'ai l'impression de devoir porter du 46 (taille que, bien sûr, ils ne proposent pas)!!!
    Je viens juste de vous découvrir, bravo pour votre travail et votre engagement, continuez comme ça ;)

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design