Notre roadtrip en Californie #Semaine 2 !

samedi 2 décembre 2017


En avant pour le résumé de notre seconde semaine !
J'espère que le post sur notre première semaine en Californie vous a donné envie de vous y envoler et d'aller voir du pays ;) Je profite de la frénésie qui m'habite encore pour coucher sur papier (façon de parler, hein) tous les mots et souvenirs que j'ai encore !

Je vous rappelle notre parcours :

Semaine 1 : 3 jours L.A / Santa Barbara - San Luis Obispo / Santa Cruz / San Francisco

Semaine 2 : 2 jours San Francisco / Lake Tahoe / Sequoia Parc - Moro Rock / Death Valley - Las Vegas / Zion Park / Antelope Canyon - Horseshoe Bend - Monument Valley / Grand Canyon

Semaine 3 : Route 66 / Joshua Tree Park / Palm Springs / 2 jours L.A - Universal Studios




(à prononcer "Tao Lake". Je vous assure que c'est bon à savoir quand on cherche sa route !)









Ca y est. On quitte San Francisco après d'énormes embouteillages. Au moment où l'on emprunte Bay Bridge pour sortir de la highway, "Comfortably Numb" de Pink Floyd raisonne sans la voiture ... et j'admire la skyline de S.F qui se dessine derrière nous. 
Direction le Nord de Yosemite. 3 bonnes heures de conduite plus tard et tout un tas de routes en lacets pour mon plus GRAND bonheur, nous découvrons South Lake Tahoe. Et là ... Impossible de trouver les mots pour vous expliquer la splendeur devant laquelle nous nous sommes arrêtés. Un paysage à couper le souffle ! Le Lake Tahoe est d'une beauté saisissante. Un paysage de montagne, de lac et de forêt à perte de vue et l'impression d'être une petite fourmi face à tant d'immensité ! Le bleu du lac, la verdure des pins, l'odeur de la végétation et la fraicheur de la montagne ... Il faut le voir pour y croire. On emprunte un mini trail sur Emerald Bay de 1 mile pour rejoindre le bord du lac et pique-niquer tranquillemeqnt.  Il n'y a personne. Le calme complet à part quelques écureuils curieux et les grands bateaux à la Tom Sawyer qui traversent le lac. On y passe quelques heures, paisiblement.


(impossible à prononcer)




On quitte le Lac Tahoe pour rejoindre Tuolumne et notre Air bnb de folie furieuse ! Bienvenue dans un village perché au milieu de nulle part, au bord de l'entrée de Yosemite. On loge chez Nick pour la nuit et on découvre un appartement super douillet, avec machine à laver, lit king size, salon, séjour et petit déjeuner rien que pour nous ! Cet endroit est l'un de nos meilleur souvenir. D'autant plus qu'en partant diner à The Rock (super resto typique que je conseille !), un invité surprise avait investi les lieux en toute simplicité. On se retrouve nez-à-nez avec un cerf, sur notre terrasse ! Insolite ...
On ne passe que la nuit à Tuolumne qui était une ville étape pour nous.
N'oubliez pas que Si vous réservez votre premier Air bnb via ce lien, vous récupérez une réduction, et moi aussi ;)) 
Lorsque nous avons booké notre roadtrip, la Tioga Road qui traverse Yosemite n'était pas ouverte, nous avons donc décidé de visiter le Sud du Parc et les Sequoias géants ... On ne traversera donc pas Yosemite d'Ouest en Est, à notre grande déception, mais qui nous donnera peut-être l'occasion d'y retourner un jour ;)




A partir de ce site on a utilisé le America Beautiful Pass qui coûte 80$ et donne accès à presque tous les parcs nationaux ! Sachant qu'un parc coûte généralement 20/25$, sur un roadtrip on s'y retrouve vite ! Un investissement de départ qui se retrouve bien amorti.

Tout au Sud de Yosemite, en partant de Tuolumne, on roule quelques heures avant de rejoindre Sequoia Park niché dans les montagnes. L'endroit mythique où vivent tous les Sequoias géants dont l'immense General Shermann Tree ! Un des plus énormes specimen au monde de plus de 30m d'envergure ! Ici, pas de grand trail à faire, juste une promenade très rapide pour arriver aux Sequoias. C'est bien évidemment un lieu très touristique mais qui vaut le coup d'oeil ! Les couleurs en automne sont sublissimes ...







En repartant de Sequoia Park, il était question d'aller jeter un oeil à Moro Rock à quelques miles de là sur la route du retour, un point de vue sur un bloc de granite. Dis comme ça, ça semble tout naze. Et pourtant ! Je ne m'attendais pas à y vivre l'expérience la plus folle de tout le voyage !

Moro Rock est donc un énorme rocher de 90m de haut sur lequel on grimpe via des escaliers "naturels" et des minuscules rambardes de 40cm à peine. Aucun harnachement, on est littéralement face au vide. Une pancarte l'annonce bien en bas "Some people died here". De quoi nous avertir ! L'ascension se fait en une vingtaine de minutes, pleine d'adrénaline devant cette immensité ! Une fois en haut, le panorama est à couper le souffle. A la pointe de Moro Rock, on a l'impression de vaciller dans le vide complet ... C'est vraiment extraordinaire !
La descente, quant à elle, est bien plus flippante ... J'ai essayé de ne pas trop regarder en bas ;)













La veille de l'étape Death Valley, nous dormions à Bakersfield dans la famille d'une amie, une banlieue lointaine de Los Angeles (oui, oui, on a fait une jolie boucle !). Départ très très tôt le matin  avec le lever de soleil sur la route et ... on roule direction la célèbre Vallée de la Mort.

J'étais surexcitée à l'idée de voir de mes propres yeux la grande dame qui fait peur ! Et effectivement, elle a été vraiment "mortelle" pour moi .. J'ai fait une belle déshydratation tout le long malgré nos 4L d'eau par personne dans la voiture, c'était l'horreur. Et pourtant, on était en octobre ! Il nous a fallu près de 2h30 pour rejoindre l'entrée Ouest de la Death Valley et 4h pour la traverser, en faisant quelques stops sur la Artist's Palette et Bad Water. Je n'en ai pas un souvenir sensationnel car la route est longue, chaude, droite et un peu ennuyante. Mais j'avoue que certains panoramas sont très chouettes ! Surtout en sortant de la Death Valley direction Las Vegas, le village abandonné dans lequel on peut se perdre est à voir !




... Comment vous dire ? Berk berk.
J'ai détesté cet endroit. Déjà parce que j'avais fait une déshydratation toute la journée et les cloches sonnaient dans ma tête. Mais cet endroit est le dernier endroit où j'aimerais me retrouver. J'ai eu l'impression de vivre dans un Disney pour adultes en carton pâte, très fake et complètement délirant. J'ai trouvé la ville triste et dépourvu d'humanité, la tune avant tout. On a tracé, on y a passé une soirée et une nuit, rien de plus.








Monumental et sublime ! Zion Park et sa roche rouge. Ses petits villages typiques à l'entrée. Sa grandeur ! Ce parc qui ressemble à Jurassic Park est d'une splendeur ! Très facile d'accès grâce à son parking à l'entrée, tout se fait par navette et vous dépose directement au pied de votre tail. Nous concernant, on a opté pour Emerald Pools, des bassins naturels et des cascades nichés dans la roche du canyon et des sentiers très mignons à parcourir. On dit que c'est le trail des familles, car il est ludique et relativement court.

Ensuite, on a parcouru Grotto Trail, un sentier qui longe le canyon sur quelques kilomètres. Au coucher du soleil, voir la lumière descendre sur la vallée était vraiment superbe.
On aurait adoré faire les Narrows, le célèbre traversée des eaux et des bassins à hauteur d'homme ! Mais le temps était compté, on a passé qu'une demie journée dans Zion. Il faut savoir qu'on entre dans un autre fuseau horaire dans cet état, on perd donc une heure de temps .. Dommage ! On aurait adoré en faire plus !














La petite ville de Page regorge de merveilles notamment Antelope Canyon, Horseshoe Bend et le Powell Lake.
Très tôt le matin, on quitte notre motel de Hurricane près du Zion Park où on a passé le nuit. On voulait arriver tôt à Page pour éviter le gros pic touristique de fin de matinée. On a visité le Lower Antelope Canyon (même si le Upper est le plus visité, notre visite par une guide Navajo était vraiment géniale et chargée d'histoire. Comptez 30$ par personne) et Horseshoe bend (point de vue gratuit). Deux lieux très très touristiques mais qui méritent de s'y arrêter pour les contempler. On se sent en plein dans le fin fond des USA ! J'ai adoré cette ville purement américaine, en plein milieu de nulle part.

Le midi nous nous sommes arrêtés prendre un super bon sandwich à la station Trading Post. Après presque dix jours de malbouffe, des produits frais nous ont fait un bien fou ! J'y ai même acheté de superbes bijoux Navajos et tout un tas de cadeaux à apporter en France.









Jouer aux indiens dans un vrai décor de cinéma !
Pour ne rien vous cacher, on ne devait pas pousser la route aussi loin. Mais être si proche de cet endroit sans le faire aurait été une vraie bêtise. Alors on a tracé quelques miles en plus pour arriver à Monument Valley. Un désert de roches rouges, des buttes énormes qui s'érigent devant nous et surtout la folie du paysage qui n'a rien de commun ! On se sent vraiment immergés dans les films westerns et surtout, dans Retour Vers Le Futur 3 ;) !

Pour entrer dans Monument Valley, le America Beautiful Pass ne fonctionne pas car on est en territoire Navajo. Il faut donc payer 20$ pour accéder au site (croyez-moi, ça les vaut carrément !). On a emprunté la Valley View, une piste sableuse à faire en voiture où l'on parcoure à travers les buttes, avec des petits stands de bijoux Indiens. C'est là qu'on confirme que louer un SUV, c'est pratique ! D'autres voitures s'embourbent à côté de nous mais le format de notre voiture ne posait aucun souci !
Nous avons passé la nuit à l'hôtel The View, en plein milieu de Monument Valley avec vue sur les butes. 200$ la nuit mais WAWW, quelle nuit ! Quelle chambre ! C'était grandiose. Observer le coucher de soleil du restaurant indien, et le lever de soleil en direct de sa chambre, c'est fabuleux !

A savoir : les Navajos ont leur propre fuseau horaire ! Certains mois de l'année ils sont calés sur l'Utah et d'autres sur l'Arizona, il faut donc checker avant de s'y rendre pour éviter d'arriver à la fermeture du site !








Après le petit déj de compet de The View, on a tracé la route direction le Grand Canyon. Encore une fois, on arpente des routes immenses où on est quasi seuls au monde. Des longues routes droites sans un logement, sans un animal (ou parfois des coyotes morts sur le bord des voies), sans aucune station essence ... Sur le chemin pour rejoindre le Grand Canyon, il y a tout un tas de stations avec des gift shops indiens. C'est assez sympa à voir et on y a fait le plein de déco et de cadeaux !

On est arrivés au Grand Canyon par l'Est. Il faut savoir que ce parc se visite au Nord ou au Sud, mais seulement 1% des visiteurs visitent le Nord et 99% le sud car l'accès par le Nord est plus long, sans étape intéressante, et offre moins de points de vues. Nous sommes donc entrés par le Sud Est et avons fait quelques stops le long de Desert View Drive. Notre ressenti sur ce parc est mitigé. C'est très beau, mais chaque point de vue se ressemble. C'est beaucoup trop grand, on se rend peu compte de la grandeur du lieu, et nous avons trouvé Zion Parc plus joli et authentique. Si on doit y retourner un jour, on y restera 3 ou 4 jours et on plongera carrément au coeur du Grand Canyon avec des excursions sur eau, des randos, etc ... Rester perchés sur le haut du précipice est un peu frustrant ! On a envie de l'explorer, ce géant !



Bientôt, le dernier article sur notre troisième semaine ! ;)
x

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design