J'ai grossi

mercredi 15 août 2018


Quel titre d'article terrible pour un mannequin hun ?  Surtout avec la prise de mesures habituelle des agences le lundi matin, après un week-end de fête. Mais ça tombe bien, je ne suis PLUS mannequin.

Mes intérêts ont changé, pour mon bien être personnel surtout. Et c'est en regardant la Mary d'il y a 4 ans que je commence à comprendre dans quel état d'esprit j'étais à l'époque, complètement possédée par mon métier et mon apparence.

Je suis remontée sur la balance il y a un mois, chez le médecin, en plein milieu d'une bronchite surinfectée de Juillet (ouais....). Ca devait faire 3 ans que je n'étais plus monté sur une balance. Auparavant, ce chiffre m'obsédait. Je pouvais cesser de m'alimenter pendant plusieurs repas pour rétablir le chiffre que je voulais voir afficher sur le cadran. Ou alors j'entamais un régime à la con de 24H à base de concombres et de tomates cerises, peut-être un yaourt au goûter, histoire de ... Même si j'ai toujours été contre les diktats de la mode et de la minceur extrême, et que mon 38 était considéré comme "curvy", j'entretenais mon 38 et mes formes. J'évitais la couscous party avant un job lingerie, bien évidemment...

J'ai donc cessé de grimper sur ladite machine, et je ne jugeais mon poids qu'à mon pantalon fétiche et à mon apparence dans le miroir.
Je ne vous cache pas que j'appréhendais pas mal l'affichage du chiffre, avant comme il y a un mois. J'attends patiemment que les chiffres tournent. Et à ma non grande surprise, ce n'était plus les mêmes chiffres que quand j'avais 25 ans.

+4kg sur la balance. Et finalement, ça m'a fait ni chaud ni froid. J'ai même réussi à me raisonner. C'est la vie, j'approche des 30 ans. Mon métier a complètement changé, je travaille dans le culinaire, le gourmand m'envahit au quotidien, je prends plaisir à manger, à recevoir et à cuisiner ! Je dirais même que mon nouveau corps (même si le changement n'est pas radical, mais j'ai plus de formes qu'avant) me plait. Je me sens plus "femme" qu'avant, moins femme-enfant qui courrait les castings en talons de douze et qui cherchait absolument à avoir le slim le plus slim pour donner l'illusion de longues jambes. Aujourd'hui, si je me trouve bien dans le miroir, c'est bon pour moi. C'est mon propre moteur d'alerte. Je m'en fiche des chiffres. 


Le pire dans l'histoire, c'est qu'à l'époque où le manequinat était mon seul et unique métier, l'entretien du corps et de l'apparence était mon cheval de bataille. Finalement, c'est la nana qui plaira le plus au client qui aura le job. Quand je regarde des photos de mes jobs passés, j'hallucine .. Et dire que je me trouvais "trop ceci" ou "trop cela". Je n'arrivais pas à profiter de ce que j'étais, tellement j'étais omnibulée par mon métier. Et pourtant je l'ai aimé ce métier ! Mais je pense qu'il m'a fallu ce recul nécessaire, celui d'aujourd'hui, pour me rendre compte de tout ça. 

Je n'ai plus envie de perdre du poids. Je n'ai pris comme unique référence mes pantalons et mon reflet dans le miroir. Si il me va, alors ça va. Etre conditionnée par un chiffre sur une balance qui ne veut rien dire, c'est idiot. Voir complètement malsain. Etre dans le contrôle permanent de son apparence c'est refuser de lâcher prise.

La vie c'est tellement plus qu'un contrôle de ce qu'on renvoie aux gens ! Le bien être c'est primordial, ça sociabilise et ça fait relativiser ! 

x

2 commentaires:

  1. Ah mais il me semblait que tu militais justement pour la beauté et la mode curvy, ou du moins pour plus de diversité passé la taille 36 donc cet espèce d'aveu de prise de poids me surprends un peu;
    Mais tu es comme beaucoup, sensible sur ce sujet en fait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, quand j'étais mannequin, je restais moi même en faisant une taille 38, je cherchais à rester qui j'étais ! Je faisais attention à ce que je mangeais quand j'avais des jobs ou des RDV en agence, j'évitais la tartiflette avant un job lingerie par exemple ... ;)
      Mais j'ai toujours milité contre les diktats et la minceur extrême, et c'est toujours le cas ! Avec un 38, j'étais / je suis toujours considérée comme curvy !

      Supprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design