Ma relation avec le mannequinat après tant d'années

dimanche 12 mai 2019


Et voilà. J'ai 30 ans. Purée. 30 ANS ! Le blog existe depuis 7 ans maintenant... J'avais envie de dresser un petit bilan de tout ça.
Le constat est plutôt simple. Ca fait plus de 11 ans que ma route a croisé pour la première fois un casting. Ca remonte. Comment j'ai vécu toutes ces années ? Et comment après le recul que j'ai pris, se tisse la relation que j'en ai avec ce métier ?


Quand je parle de ma vie d'avant, on me dit souvent que j'ai vécu comme un chat. C'est vrai, j'ai eu des dizaines de vies avant d'être aujourd'hui Maman. Il m'est arrivé souvent de douter sur le pourquoi je me suis lancée dans cette aventure un peu tordue. Il faut l'avouer le mannequinat n'a jamais été de tout repos ! Et ma nouvelle vie de Maman ne sera pas non plus un long fleuve tranquille, j'en ai bien conscience ;) ...

Je suis "tombée" dans le mannequinat un peu par hasard suite à un défilé organisé par ma FAC, j'avais 17 ans. Ma première agence était dans les parages, m'a demandé de passer me présenter chez eux, et tout a commencé ainsi. Jamais je ne m'étais intéressée à ce monde qui me semblait à des années lumières de ce que je souhaitais faire dans la vie : journaliste!  
Les semaines ont défilé et j'ai participé à quelques castings dans le nord de la France pour des enseignes locales : La Redoute, 3 suisses, etc ... J'ai dégoté mon premier job pour AMPM et pendant une année j'ai eu quelques contrats ci et là, tout en poursuivant mes études. L'année d'après, avec un book bien costaud réalisé en collaboration avec des photographes du coin, je débarquais sur Paris en 2011 et j'entrais dans l'agence qui allait tout changer pour moi. Celle qui a cru en moi. Pendant 2 ans j'ai déambulé dans tout Paris avec mes talons de 12cm. J'enchainais les castings et les réussites (les défaites aussi, je vous rassure, c'est d'ailleurs grâce à ça que le blog a vu le jour en Janvier 2013 ! Si vous remontez les archives vous comprendrez que j'en ai pris plein la face à ce moment là ce ma vie professionnellement parlant !)... 

Pendant ce temps j'ai mis en pause mes études. J'ai vécu à fond ma nouvelle vie pro et je me découvrais. En bien, comme en mal. J'ai découvert que je pouvais être une battante et réussir malgré les diktats imposés par le monde de la mode. Avec mon 38 bien tapé je travaillais bien ! J'étais contente et satisfaite de m'imposer avec mon style et mes formes. Je me suis révélée comme était obstinée et persévérante, ça a marché. J'ai tissé des liens avec beaucoup de marques, et un peu sans le prévoir j'ai eu envie de devenir attachée de presse dans la mode et m'éloigner doucement du mannequinat. Je suis revenue sur Lille et j'ai repris mes études dans la communication. Je travaillais entre Lille (études) et Paris (mannequinat). Je jouais sur plusieurs tableaux en même temps. J'aimais ça ! La vitesse des semaines et la polyvalence des journées.
C'est aussi une période de ma vie où j'étais très naïve. A trop connaitre de monde je donnais parfois trop rapidement ma confiance aux gens. Ca m'a valu des tristes périodes de remise en question, de doutes et surtout sur ma vie perso. La mode m'a fait du bien mais m'a aussi rendue très mélancolique.

Alors, 8 ans après, je m'en suis éloignée ... En quelque sorte. J'ai travaillé pendant plus d'une année en tant que bras droit de mon amie et créatrice Constance L ! On formait un sacré duo.  
J'ai ensuite enchainé sur mon job actuel, rédactrice en chef culinaire pour Zôdio. Je m'épanouie énormément dans ce nouveau rôle depuis 4 ans. Un job dont j'ignorais totalement l'existence ! La nourriture, ce pourquoi on me demandait de me restreindre il y a 10 ans est aujourd'hui l'élément central de mon job ! Et d'une partie de ma vie. Je me suis découverte passionnée de cuisine. J'adore aller au restaurant, recevoir des potes, .. 
J'ai pris du poids. Une demie taille en plus. J'ai pris ma retraite en tant que mannequin et j'admire les nouvelles têtes qui émergent dans les agences locales ! 

Le mannequinat est loin derrière moi maintenant. Les mauvaises rencontres aussi. Je n'ai pas peur de le dire : j'en ai chié. Vraiment. C'était dur de s'en prendre tout le temps plein la tête sur son physique. D'avoir des relations uniquement par intérêts qui s'avèrent toxiques. Et la vie à Paris ne m'a vraiment pas plu ... A Lille avec ma petite famille aujourd'hui, je garde la mode comme passion et non plus comme travail. C'est bien mieux ainsi ! Le mannequinat m'a permis de révéler de très bons côtés de ma personnalité mais m'a également permis de comprendre là où je voulais aller et là où je ne voulais plus aller. La vie permet aussi de faire du tri dans ses contacts et relations. C'est parfois difficile à réaliser mais c'est comme ça. On évolue tous, on grandit, on change d'air, on devient parents. Et finalement on apprend à vivre au présent, avec une pointe de nostalgie des belles années, mais celles à venir seront tout aussi (voire plus !) palpitantes ! J'ai envie de vous dire "il me tarde de les vivre", mais je vous ai dit il y a deux phrases que j'avais envie de vivre au présent, alors non. 

C'est aussi un peu pour ça que le blog prend une autre tournure depuis plusieurs mois. Je parlerai beaucoup moins de mannequinat bien entendu car je shoot beaucoup moins, quasi plus du tout. Mais je continuerai à vous faire découvrir des créateurs, à shooter des looks avec des marques coups de coeur, mais aussi à parler maternité, vraie vie et tout ça ... J'espère qu'on s'y retrouvera ;) 

x

Ph. Cécile Rogue pour Lilith Paris, en 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design