L'allaitement, cette aventure.

samedi 24 août 2019


Si un jour quelqu'un m'avait dit que j'allais écrire sur l'allaitement, ici, sur ce blog, très sérieusement je ne l'aurai pas cru... Et pourtant, je suis bel et bien en train d'écrire ! Oui oui oui ! PINCEZ MOI !


J'avais envie de partager mon expérience, comme à mon habitude ici. Je n'ai rien contre les Mamans qui donnent le biberon, je partage juste mon ressenti et la façon dont je vis cette aventure de façon personnelle. Car oui, on peut parler d'aventure, clairement.

Quand j'ai appris ma grossesse, il était clair et net que je n'allaiterai pas. J'étais très réticente, d'une part vis à vis du rapport avec mon corps et aussi le regard des autres. C'est bête, je sais, mais on apprend à changer de vision au fil des mois. Et puis, en lisant beaucoup sur le sujet et en ayant échangé avec des copines qui ont vécu leur allaitement comme un bonheur infini, j'ai doucement changé d'avis vers le 5ème mois. La réflexion s'est faite au fur et à mesure que j'approchais de ma date présumée d'accouchement. "On verra pour la tétée de bienvenue, pourquoi pas" je m'étais dis.

Le jour J, une fois Axel posé sur moi, j'ai donné la tétée d'accueil naturellement, le premier contact physique avec mon fils. Son petit corps tout chaud contre le mien, sa petite tête qui cherche le câlin, un moment magique suspendu. Mais je ne savais pas encore trop quoi en penser. "On verra demain" je continuais à penser. J'ai été très bien accompagnée à la maternité, malgré le fait que j'ai appris à ne plus être pudique, j'ai littéralement passé 3 jours les nénés à l'air en permanence ! On m'a appris à faire la différence entre un bébé qui tète réellement ou qui suçote. Ca a "sauvé" mon allaitement de le savoir ! Car au départ, Axel tétait sans déglutir ... Donc ne prenait pas de poids ! Et puis ça s'est rodé. Comme ça semblait bien parti, j'ai décidé de continuer. En me disant que si ça dure une semaine, c'est déjà bien. Chaque petite gorgée de mon lait maternel serait le bienvenu.

Et puis, rentrée à la maison, j'ai continué. C'était vraiment dur. Le premier mois, je ne sortais presque pas de chez moi. Axel me demandait à manger entre 10 et 15 fois par jour (j'utilise toujours aujourd'hui l'appli Bébé + qui me sert énormément pour connaitre l'espacement des tétées, leur durée, etc...). Le rythme était intense et j'ai de nombreuses fois voulu abandonner. Je me revois encore en pleine nuit blanche dire à Bat "demain je passe au lait artificiel, c'est trop dur". Et il me soutenait en me rappelant ce pourquoi j'avais décidé de tester l'allaitement et que le rythme avait l'air soutenu certes, mais l'allaitement fonctionnait ! Et que peut-être d'autres femmes dans le monde aimeraient allaiter et pour qui ça ne marchait pas. Ces paroles et son soutien m'ont fait beaucoup de bien, j'ai alors persévéré. On n'est pas seules dans l'allaitement ! On forme une vraie team !
Au bout de la 6ème semaine, ma lactation était bien rodée, même si Axel n'avait pas encore de réel rythme. C'est seulement au bout du 3ème mois que les tétées se sont réellement espacées et diminuées.

Parfois, j'ai eu le symptôme des "seins mous". En me demandant si j'avais encore suffisamment de lait pour nourrir mon petit. C'est dans ce moment là où je me suis rendu compte à quel point j'aimais l'allaitement, parce que j'ai flippé. Je me suis vue pendant quelques secondes en train de devoir stopper net faute de lactation suffisante. Cette idée m'a rendu triste... Mais il était en fait question d'un pic de croissance où Axel adaptait ma lactation à ses besoins, j'ai bien fait de ne pas lâcher !! Le tout est d'être informée. 

Le nombre de tétées et le temps passé au sein n'est pas le plus important au final (dixit la nana qui passait son temps à tout calculer au début !). Qu'il mange 4, 6, 8 ou 9 fois (chaque jour est différent !) l'important c'est notre contact Mère-Fils, nos coups d'oeil échangés pendant la tétée, son petit air repus, la chaleur de ses câlins, et me dire que je lui donne le meilleur de moi même !

Même si c'est épuisant d'être la seule personne qui nourrit son enfant jour et nuit, et de lui être entièrement dévouée, l'allaitement est fascinant ! C'est un réel don de soi. De part le fait de faire grandir son bébé grâce à sa propre production (non mais relisez cette phrase, c'est DINGUE ! La vie est tellement bien faite..) mais aussi les instants échangés à se câliner. C'est tellement précieux ! 

J'ai entamé mi-Août le 6ème mois d'allaitement... (Salut l'OMS !). On a commencé la diversification alimentaire à 5 mois au lieu de 4. Aujourd'hui Axel est allaité et diversifié. Le sevrage de la journée arrivera tout doucement pour son arrivée chez la Nounou. Il aura tout d'abord du lait maternel le midi et le goûter en biberon, tétée matin et soir. Et quand mon stock de lait maternel diminuera, on passera au lait artificiel la journée. On verra combien de temps encore mon corps m'autorisera à allaiter Axel le matin et le soir.

A l'idée qu'un jour tout ça s'arrêtera, j'en suis parfois triste et parfois raisonnée. Les montagnes russes hormonales encore, certainement. Je me dis que j'ai fait un super job pendant tant de mois, mais je me dis aussi que je ne revivrai jamais ces moments avec lui. Ca m'attriste. Mais c'est une autre étape de sa vie qui s'amorce. Si j'ai un autre bébé un jour, l'allaitement ne sera pas une option, c'est certain !

J'ai trouvé énormément de réconfort et de soutien grâce à Instagram et cette communauté puissante de Mamans allaitantes (et pas que !). On échange beaucoup et ça fait énormément de bien ! Mais aussi, en découvrant cette chaine Youtube APASDEMOA gavée de bons conseils d'allaitement ! Je vous partage le tips si ça peut vous venir en aide ;)

Je conseille également à toute future Maman qui souhaite se lancer de se renseigner, de lire (cet article d'Alix d'Heimstone par exemple), de poser des questions car il n'y a aucune question stupide, d'écouter plein de podcasts notamment Bliss Stories (et cet épisode en particulier sur l'allaitement) et pourquoi pas d'assister à des ateliers mis en place dans certaines maternités ! L'information est primordiale avant de se lancer pour être préparée aux éventualités. Et même encore aujourd'hui à 6 mois d'allaitement à mon actif dont 5 exclusifs, je continue de m'abreuver des paroles des Mamans, on est jamais à cours de conseils et d'astuces !


Ph. Célia Swaenepoel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design