Au secours je suis difforme !

vendredi 11 septembre 2015


Ca, c'est clair. Quand je me compare à Gisèle (Bundchen, ci-dessus), je suis "difforme". Et tout le monde l'est. Gisèle, c'est Gisèle ... En tous cas, vu de l'oeil d'une personne de la mode parce que mon mec vous dira le contraire (Dieu soit loué).

Je me sens aujourd'hui bien dans ma peau, dans ma tête et dans ce qui me fait office de corps. Mais pendant longtemps ça a été une grande catastrophe. Je n'avais pas assez de deux mains pour compter le nombre de fois où je m'observais à travers une vitrine, un reflet de voiture ou la porte du métro pour essayer de comparer mon corps à celui des autres (filles). Et les castings quotidiens n'arrangeaient pas les choses ... Je ne peux pas dire que je m'aime, parce que je me trouve toujours quelque chose à redire. Cela dit, j'ai appris à faire avec mon "enveloppe corporelle" et avec mes défauts.  J'en fais une force et je les utilise pour mieux rebondir dans la vie.
Listons en quelques uns :

- Mes fesses sont plates (genre inexistantes)
- J'ai le buste long, et donc ... les jambes courtes
- Mes cheveux sont roux (pour certains, c'est un défaut, mais pas pour moi, sachez-le !)
- Mes mâchoires ne se font pas face
- Mes orteils droits sont indescriptibles
- Mes ongles sont mous  ... Impossible de les faire pousser
- Je suis gourmande (vraiment trop)
- Maladroite ...

La liste n'est pas exhaustive mais ce que je voulais vous dire par là est que j'ai beau "être mannequin", cela ne me prive pas de complexes (voir mon article sur le complexe des mannequins). C'est un métier et cela ne me caractérise pas au quotidien. Etre jolie sur une photo est un travail avec une équipe et pour obtenir une photo correcte et utilisable il y a beaucoup de temps passé. Il faut faire la différence nette entre la vie réelle et une photographie de mode.

Justement, dans cette vie réelle, je suis une fille lambda et j'adore ça. J'adore la rupture avec ces deux mondes. Et dans cette vie réelle, je côtoie mes amies mais aussi beaucoup de filles qui se confient à moi et m'écrivent des mails tristes où elles se sentent mal dans leur peau et dans leur tête. Lorsque j'étais ado (far far away), je devenais parfois asociale tellement je ne m'aimais pas et n'arrivais pas à me mêler aux autres. Je complexais et me pourrissait la vie. En grandissant, en allant à la fac, on rencontre du monde et on essaye de vivre avec les étudiants. Le rythme de vie change et on se focalise sur d'autres choses plus importantes que son physique : ses études, sa réussite, son nouveau chéri ... Si ce dernier est intelligent, il vous rendra la vie belle en vous le disant.

Avoir confiance en soi est une clé pour une vie facile, je sais de quoi je parle. Mes débuts dans le mannequinat étaient douloureux car je me demandais ce que je faisais dans ce monde avec ma taille minuscule en concurrence avec ces filles divines et géantes. Mes collègues défilaient dans l'agence de mannequins, toutes plus grandes et plus fines ! De quoi vous coller des heures de matages de popotin dans le miroir je vous le dis... Et puis finalement, au bout de 6/7 ans, j'ai compris. J'ai osé d'autres attitudes en castings, en shootings, je me suis entrainé dans la glace à sourire bêtement, à rigoler toute seule, et à essayer de voir quels étaient mes "atouts" à donner en photo. C'est un entrainement ridicule mais qui connait de bons résultats et je ne suis pas la seule à avoir pratiqué ! Je connais pas mal de mannequins qui se sont entrainé devant leur miroir de commode. 

Pour conclure, l'esprit est plus fort que le corps, mais l'un ne va pas sans l'autre. Si vous êtes heureuse et épanouie, la confiance en vous coulera naturellement et vous semblerait encore plus belle que vous ne l'êtes déjà ! C'est une question d'attitude et de respect de soi. On ne cherche pas à s'aimer immédiatement mais premièrement à s'accepter, pas à pas ... Vous verrez, ça simplifie nettement les choses ! Et dans ce monde qu'est la mode où le physique est l'arme ultime pour réussir, j'ai compris qu'il fallait se forger à l'intérieur avant de vaincre grâce à l'extérieur ! 

x


Ph. Gisèle Bundchen par Inez & Vinoodh, Vogue Nov 2013

3 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce que tu dis là , merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi de venir me lire et de prendre le temps de commenter, c'est très touchant !
      x

      Supprimer
  2. Merci beaucoup d'avoir mis les mots sur ces actes que l'on "commet" toutes ... d'oser ainsi dévoiler cette intimité de honte et de gêne que l'on cache alors que l'on passe toutes par là ...
    C'est terrible, quand tu arrives enfin à apprivoiser cet animal étrange qui te sert d'enveloppe corporelle, de réaliser combien tu as pu être dure et cruelle avec lui (heureusement c'est far far away ... le plus souvent ;) )

    RépondreSupprimer

Bannière : © Léo Busnoult. Fourni par Blogger.
Hayley Larue Design